12 août 2014

Courir après le temps ! Essayer de franchir les bouchons !

courir, verbe intransitif
 
Sens 1 Se déplacer en effectuant un mouvement successif et accéléré des jambes. Ex Les enfants courent dans la cour de récréation. Anglais run
Sens 2 Aller vite, faire un saut quelque part [Familier]. Ex Je vais courir chercher du beurre au supermarché avant qu'il ne ferme..
Sens 3 Participer à une épreuve sportive, à une course [Sports]. Ex Le candidat n°3 courra dans le premier couloir. Anglais to race
Sens 4 Se répandre, se propager. Ex Le bruit court que l'entreprise va être rachetée. Anglais (le bruit court que...) rumour has it that....
Conjugaison voir la conjugaison du verbe courir
 
 
 
courir, verbe transitif
 
Sens 1 Poursuivre, essayer d'attraper, harceler.
Sens 2 Fréquenter, aller très souvent quelque part. Ex Courir les brocantes. Anglais to do the rounds of
Sens 3 S'exposer à un risque, à un danger. Ex Courir le risque de tout perdre. Anglais to run
Sens 4 Disputer une course, une épreuve sportive [Sports]. Anglais to race, to run in

Conjugaison voir la conjugaison du verbe courir

Le téléphone sonne, Raymond ! se débat pour avancer; Gréoux au mois d'Août : infernal; qu'est-ce que ce doit être sur le bord de mer ? Il faut dire que les curistes "inondés" de Cambo les Bains, sont venus en cure à Gréoux; il paraît que c'est de la folie, et que je fais bien de rester à l'appartement; je serais en permanence "énervée" car ces gens là ne sont pas contents ! ! Donc, je vais devoir attendre Raymond.

les-thermes-de-greoux

thermes

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2014/07/07/devastees-par-les-intemperies-les-thermes-de-cambo-les-bains-sont-fermees-513051.html

Depuis que nous sommes tous les deux en retraite, nous nous posons la question : " où le temps passe ?"

C'est "fou" !


Raymond Devos où courent-ils ? par Inedire

Evitons de nous faire prendre au piège !

un-embouteillage-sur-l-autoroute-a6-le-14-juillet-2012-a-lyon

des-voitures-ralenties-par-un-peage

Alors, comment éviter ce cirque ? Ce rythme infernal ? A l'heure actuelle guère de solutions; il faut toujours courir après quelque chose. Mon dieu pourquoi ?


04 août 2014

Faute d'inspiration, je vous invite chez Juliette !

etre-lespace-de-la-confiance-en-soi-psycho-coaching-developpement-personnel-psy

http://juliettedu03.canalblog.com/archives/2014/08/03/30347568.html#c62508862

Un blog est

Il peut avoir été

Et nous ?

Nous sommes

Nous avons été, la nostalgie peut nous envahir, ou alors une seule envie "tourner la page", oublier notre passé, sans regrets ...

avoir

avoirlafrite

être ou ne pas être, telle est la question

la note de Juliette peut nous emmener très loin, si nous réfléchissons autour de ces v'erbes, expressions

To be or not to be

Le monologue d'Hamlet est peut-être le passage le plus célèbre de toute la littérature anglaise :

Hamlet, acte 3 scène 1
AnglaisFrançais
To be, or not to be: that is the question:

Whether 'tis nobler in the mind to suffer
The slings and arrows of outrageous fortune,
Or to take arms against a sea of troubles,
And, by opposing, end them. To die, to sleep,
No more, and by a sleep to say we end
The heartache, and the thousand natural shocks
That flesh is heir to; 'tis a consummation
Devoutly to be wish'd. To die, to sleep,
To sleep, perchance to dream, ay, there's the rub;
For in that sleep of death what dreams may come
When we have shuffled off this mortal coil,
Must give us pause. There's the respect
That makes calamity of so long life,
For who would bear the whips and scorns of time,
The oppressor's wrong, the proud man's contumely,
The pangs of despis'd love, the law's delay,
The insolence of office and the spurns
That patient merit of th'unworthy takes,
When he himself might his quietus make
With a bare bodkin? Who would fardels bear,
To grunt and sweat under a weary life,
But that the dread of something after death,
The undiscover'd country from whose bourn
No traveller returns, puzzles the will,
And makes us rather bear those ills we have
Than fly to others that we know not of?
Thus conscience does make cowards of us all,
And thus the native hue of resolution
Is sicklied o'er with the pale cast of thought,
And enterprises of great pitch and moment
With this regard their currents turn awry,
And lose the name of action. - Soft you, now!
The fair Ophelia! Nymph, in thy orisons
Be all my sins remember'd.

Être, ou ne pas être, telle est la question.

Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
et à l’arrêter par une révolte ? Mourir… dormir,
rien de plus ;… et dire que par ce sommeil nous mettons fin
aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles
qui sont le legs de la chair : c’est là une terminaison
qu’on doit souhaiter avec ferveur. Mourir… dormir,
dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l’embarras.
Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort,
quand nous sommes débarrassés de l’étreinte de cette vie ?
Voilà qui doit nous arrêter. C’est cette réflexion-là
qui nous vaut la calamité d’une si longue existence.
Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde,
l’injure de l’oppresseur, l’humiliation de la pauvreté,
les angoisses de l’amour méprisé, les lenteurs de la loi,
l’insolence du pouvoir et les rebuffades
que le mérite résigné reçoit des créatures indignes,
s’il pouvait en être quitte
avec un simple poinçon ? Qui voudrait porter ces fardeaux,
geindre et suer sous une vie accablante,
si la crainte de quelque chose après la mort,
de cette région inexplorée, d’où
nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté,
et ne nous faisait supporter les maux que nous avons
par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas ?
Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches ;
ainsi les couleurs natives de la résolution
blêmissent sous les pâles reflets de la pensée ;
ainsi les entreprises les plus énergiques et les plus importantes
se détournent de leur cours, à cette idée,
et perdent le nom d’action… Doucement, maintenant !
Voici la belle Ophélia… Nymphe, dans tes oraisons
souviens-toi de tous mes péchés14.

 

DSSEUd7S-istock-000012244400small

4aout-2014-22

01 juillet 2013

Eviter à tout prix : la haine !

Le tonneau de la haine

La Haine est le tonneau des pâles Danaïdes ;
La Vengeance éperdue aux bras rouges et forts
A beau précipiter dans ses ténèbres vides
De grands seaux pleins du sang et des larmes des morts,

Le Démon fait des trous secrets à ces abîmes,
Par où fuiraient mille ans de sueurs et d'efforts,
Quand même elle saurait ranimer ses victimes,
Et pour les pressurer ressusciter leurs corps.

La Haine est un ivrogne au fond d'une taverne,
Qui sent toujours la soif naître de la liqueur
Et se multiplier comme l'hydre de Lerne.

- Mais les buveurs heureux connaissent leur vainqueur,
Et la Haine est vouée à ce sort lamentable
De ne pouvoir jamais s'endormir sous la table.

 

vache qui vole 87875079_pinterrogez-vous sur la présence de cette vache qui vole

découverte chez mon ami Mickey

http://mickeywerlen.canalblog.com/

Pourquoi 6163_n"tant de haine"

livre pourquoi tant de haine51SMw3HVHgL

au lieu d'entretenir la haine

cultiver

l'amour

conjuguer le verbe aimer à tous les temps

   
Présent
j'aime
tu aimes
il aime
nous aimons
vous aimez
ils aiment
Passé composé
j'ai aimé
tu as aimé
il a aimé
nous avons aimé
vous avez aimé
ils ont aimé
Imparfait
j'aimais
tu aimais
il aimait
nous aimions
vous aimiez
ils aimaient
 
ssé simple
j'aimai
tu aimas
il aima
nous aimâmes
vous aimâtes
ils aimèrent
Passé antérieur
j'eus aimé
tu eus aimé
il eut aimé
nous eûmes aimé
vous eûtes aimé
ils eurent aimé
Futur simple
j'aimerai
tu aimeras
il aimera
nous aimerons
vous aimerez
ils aimeront
 
 
   

et

la vie sera plus belle

la vie est à menerbes1043953_680750945273643_120230870_n

aussi

pour terminer

en beauté

je vous présente

"Zébulon"

notre nouveau compagnon

ZébulonP1080426

 

Posté par remiche à 07:01 - Humeur !
Tags : , , , , , ,

18 décembre 2012

Et le verbe s'est fait chaire !

Fourrer, pénétrer, décharger et jouir !!!

ou 

l'art de la communication et du slogan !
C'est un Curé qui monte en chaire un dimanche matin et dit à ses fidèles:

 

la-chaire-a-ete-classee-en-1982-photo-annie-girardhttp://www.leprogres.fr/rhone/2011/08/12/amplepuis-la-chaire-de-l-eglise-oeuvre-d-un-sculpteur-lyonnais

- Mes chers paroissiens, le titre du sermon de dimanche prochain sera :

"FOURRER ; PÉNÉTRER ; DÉCHARGER et JOUIR".
- À dimanche prochain...
Le message s'est transmis durant la semaine, de bouche à oreille dans le village.
Le dimanche suivant, l'église était bondée, il y avait jusqu'à 3 rangées debout en arrière.

 

P1100716

Arrive le sermon, M. le Curé monte en chaire et dit :
- Mes très chers paroissiens, je vous remercie d'être venus en si grand nombre ce matin et, tel que promis la semaine dernière, le sujet spécial de ce matin est :

 

barre-de-separation


« FOURREZ-VOUS bien dans la tête que pour PÉNÉTRER dans le royaume des cieux, il faut vous DÉCHARGER de vos péchés afin de JOUIR du paradis éternel. »

« AMEN.»

Mariage (75)

PS : Pour avoir eu de mauvaises pensées, vous direz 1 Pater et 3 Ave

Posté par remiche à 06:18 - Humour ...
Tags : , , , ,

08 novembre 2012

Parler ou se taire ?

"Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire"

Tchouang-Tseu

découvert ici

http://www.cleomede.com/

 

BARRE feuilles9

qui est donc Tchouang-tseu

?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchouang-tseu


Parler pour ne rien dire par lylybel

cette vidéo a peut-être été déjà publiée sur ce blog

tant pis

"20 fois sur le métier remettez votre ouvrage"

barre de séparation avec une rose

 

si l'ébullition neuronale avait atteint son paroxysme

la mayonnaise est retombée et nous pouvons prendre un nouvel envol

vers des horizons plus lumineux

pour la rime

"merci mon dieu"

gif-anime-papillon-7-gratuit

gif-anime-papillon-7-gratuit

gif-anime-blog-3-gratuit

aujourd'hui nmoi aussi

26 bougieset

que ces lumières brillent pour C.....

merci "juju" d'être présente

Posté par remiche à 08:11 - Citation
Tags : , , ,