11 décembre 2014

Changeons d'horizon ! Un peu d'évasion en cette saison ...

Quittons notre plancher des vaches, quelques instants !

vache6

Vous êtes prêt(e)s ?

Cliquez sur le lien ci-dessous et  choisissez une destination  :

1 / Pavillon tropical

2 / Pavillon polaire

3 / Pavillon tempéré

ou

4 / Pavillon biodiversité

http://www.oceanopolis.com/Decouvrez-le-Parc/Aquarium-Brest-Finistere-Bretagne#

 En dehors de ce que pourrez découvrir, 3 images du Web .

 ms2

ms359484-admin

ms788299

Posté par remiche à 11:12 - Règne animal
Tags : , , , , ,


22 février 2013

Lâcher prise...

lâcher prise

LÂCHER PRISE
Lâcher Prise, ce n'est pas se montrer indifférent,
mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.
Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens,
mais prendre conscience qu'il ne doit pas y avoir contrôle d'autrui.
Lâcher prise, ce n'est pas être passif,
mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.
Lâcher prise, c'est reconnaître ses limites,
c'est à dire que le résultat final n'est pas entre nos mains.
Lâcher prise, ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui,
mais donner le meilleur de soi-même.
Lâcher prise, ce n'est pas prendre soin des autres,
mais se sentir concerné par eux.
Lâcher prise, ce n'est pas assister,
mais encourager.
Lâcher prise, ce n'est pas juger,
mais accorder à autrui le droit d'être avec toutes ses imperfections comme champ d'expériences.
Lâcher prise, ce n'est pas s'occuper de tout ce qui arrive,
mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d'éveil.
Lâcher prise, ce n'est pas materner les autres,
mais leur permettre d'affronter la réalité.
Lâcher prise, ce n'est pas rejeter,
c'est au contraire accepter.
Lâcher prise, ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder,
mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.
Lâcher prise, ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs,
mais prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier sans oublier de s'aider soi-même.
Lâcher prise, ce n'est pas critiquer ou corriger autrui,
mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.
Lâcher prise, ce n'est pas regretter le passé,
mais vivre et grandir pour l'avenir dans l'ici et maintenant.
Lâcher prise, c'est craindre de moins en moins pour aimer de plus en plus.

(Inconnu)
Lâchez prise !!!

att987e3


Posté par remiche à 02:22 - Reçu par mail .
Tags : , , , , ,

13 décembre 2011

Le temps passe si vite ....il faut vider son sac avant d'être trop chargée !

être vivant agoravox

2011

va bientôt se terminer

 l'heure du bilan va sonner en déplaise à certain(e)s peu m'en importe à ce jour

"qu'on se le dise"

je dédicace cette note à Renée

bougie mk flamme

http://mamiekeke.over-blog.com/

&

Christiane-Eliette

elle oeuvre ici

http://www.francopolis.net/index.htm

il y a ce qu'on appelle dans le langage courant

des vivants

 Insectes_copienature en danger canalblog

Requins_et_reptiles_copie

Mammif_res_terrestres_copie

des morts

feuille morte

bois mort

Bretagne mai 2011 270

mais

aussi et je l'espère pour eux des morts - vivants

j'emprunte à Wikipédia cette explication

Les morts-vivants sont, dans la culture populaire, des êtres morts qui continuent à se manifester. Au sens strict, le terme désigne un cadavre réanimé, en général par magie, comme les zombis, et au sens étendu, les esprits de personnes mortes revenues comme fantômes. Les cadavres réanimés possèdent encore leur corps, par opposition aux esprits, spectres et fantômes, qui peuvent être morts mais ne possèdent plus de ce dernier, et sont donc parfaitement intangibles. Il existe des morts-vivants de tous les types dans la plupart des croyances, dont la symbolique a été reprise pour les œuvres modernes. Les morts-vivants forment un thème populaire des romans et des films d’horreur, ainsi que de jeux de rôle. Les vampires et les zombis, ont vu une abondante littérature et filmographie leur être consacrée.

 Sur ce blog , le chemin cette année a été semé d'obstacles , des pierres se sont mises en travers du chemin et il a fallu redoubler de courage , pour ne pas tomber , mais au contraire se relever et devenir plus forte

"Ne laisse pas un mauvais jour te faire croire que toute ta vie est misérable ."

"La première raison pour laquelle les gens abandonnent c'est qu'ils mesurent le chemin à parcourir , au lieu du chemin déjà parcouru."

"Quand tu cesses de courir après les mauvaises choses tu donnes aux bonnes choses la chance de t'attraper ."

3 pensées offertes par Femmes Québec qui collent bien avec ce que je veux dire ici .

planete-terre votre-efficacité-personnelle

ces morts-vivants

qui ont pris un autre chemin

j'espère qu'ils vont bien et surtout qu'ils sont toujours vivants et en bonne santé

"Par ailleurs, j'ai approfondi mes connaissances dans le domaine psychologique"

en particulier

dans un domaine insoupçonnable

celui des pervers manipulateurs (*)

ou pervers destructeurs

(*) qualificatif utilisé par une amie qui se reconnaîtra

!

 ici 2 liens peuvent être utiles

http://manipulateur.blog.mongenie.com/

http://manipulateurs.wordpress.com/

mais aussi cette fable

Les animaux malades de la peste

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom),
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ;
On n'en voyait point d'occupés
A chercher le soutien d'une mourante vie ;
Nul mets n'excitait leur envie,
Ni loups ni renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie ;
Les tourterelles se fuyaient :
Plus d'amour, partant plus de joie.

Le lion tint conseil, et dit : " Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune.
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux ;
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements.
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons,
J'ai dévoré force moutons.
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense ;
Même il m'est arrivé quelquefois de manger
Le berger.
Je me dévouerai donc, s'il le faut : mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter, selon toute justice,
Que le plus coupable périsse.
- Sire, dit le renard, vous êtes trop bon roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse.
Eh bien ! manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes, Seigneur,
En les croquant, beaucoup d'honneur ;
Et quand au berger, l'on peut dire
Qu'il était digne de tous maux,
Étant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire. "
Ainsi dit le renard ; et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du tigre, ni de l'ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses :
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.
L'âne vint à son tour, et dit : " J'ai souvenance
Qu'en un pré de moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense,
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net. "
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

La Fontaine, "Fables" (VII, 2)


pervers narcissiques, victimes et Fables de La... par entraideapn

 

Bretagne mai 2011 055

infos : images du web , natureendanger.canalblog.com,votre efficacitépersonnelle.com ; photos persos

Bretagne mai 2011 206

Que les GRANDES marées emportent au loin tous ces tourments.....

aaa

clin d'oeil final reçu par email (merci Joseph)

l'heure du bilan

!

http://femmesqc.com/archives/pdj1312.htm

Posté par remiche à 01:13 - Le temps qui passe
Tags : , , , , ,