15 août 2013

Bonne fête à toi ma petite maman qui me manque de plus en plus ...

15 août 2009 c'était la dernière fois que je pouvais te dire "bonne fête"

Marie-Etiennette

15 août 2013 déjà 4 ans se sont écoulés

bonne fête à toutes les "Marie"

un petit rappel sur cette date

Assomption

Origines de l'Assomption

Le 15 Août, jour férié en France depuis l'instauration de la République, célèbre l'Assomption de la Vierge Marie qui rejoignit le ciel. L'assomption de Marie est souvent confondue avec l'Ascension de Jésus mais il s'agit bien de deux célébrations différentes.

Aujourd'hui

Avant la République, le 15 août était le jour de la fête nationale en France. Le 15 août a un peu perdu son caractère de fête religieuse. Les traditions restent fortes dans certaines villes comme Lourdes, Puy en Velay ou Audresselles dans le Pas-de-Calais. Dans ces communes, sont organisées des processions en l'honneur de la Vierge Marie. A Audresselles, la procession se termine par une bénédiction dans la mer qui attire chaque année de nombreux spectateurs.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie

aussi je t'offre des fleurs de toutes les couleurs, tu reposes en paix, je ne t'oublie pas un seul instant

P1080274

P1080276

P1080281

P1080286

P1080264

P1070887

76272446_p

P1010072même Cybèle est là pour te dire "bonne fête"

vous étiez si proches toutes les deux

toi qui disait : "ma kikine, tu m'aimes beaucoup"

Cybèle est toujours là et ressent ton absence

rose en coeur _n28 août 1920 / 28 août 2013

Tu aurais 93 ans

je n'oublie pas nos derniers instants complices du 22 août 2009 à l'hôpital de Belleville

DSCN8349

Posté par remiche à 08:15 - Fête
Tags : , , , ,


04 août 2013

4 août 2013 à Ars ...

22 aout 2009 086déjà 4 ans

P1010909

P1010901

IMG_0654en ce jour

la foule sera plus nombreuse que sur cette photo

les pélerins fidèles seront là

IMG_0662http://www.arsnet.org/4aout-2013.pdf

les "hirondelles" d'Ars chantent pour celles et ceux qui veulent bien les écouter

soeur d'ars68image du web

leur habit fait penser à une "hirondelle" propos d'un parent d'élève

(je trouve qu'il a raison)

http://www.soeur-saint-francois-assise.org/fr/france/125-ars-sur-formans

Posté par remiche à 08:04 - Fête
Tags : , , , , , ,

29 juillet 2013

Une jolie ville en Provence ! Riez .

http://www.net-provence.com/riez.htm

ma coiffeuse Sophie, mon ancienne élève , s'adressant à moi

" nous partons à Riez, vous ne devez pas connaitre ?"

et

moi

de

répondre

"si"

depuis plus de 30 ans

Riez n'a guère de secrets pour nous

j'espère qu'elle passera là-bas en famille des vacances agréables

DSCN9084

P1050003

P1050017il y a tant de petites promenades sympathiques

le temps passera trop vite

P1050018

P1050043

riez 57_1

beehttp://www.saveurs-senteurs.alpes-haute-provence.fr/les-maisons-de-produits/allemagne-en-provence-verdon/

 ps

j'ai oublié de dire

en lisant les 2 commentaires

1 / si vous connaissez : c'est bien

2 / ce blog est aussi fait pour vous faire connaître, des lieux, des choses...sinon "blog = stop"

3 / je vous remercie pour vos commentaires mais je fais une pause "pour réponse aux commentaires"

nb

une visite s'impose pour garder le sourire

http://freeriders.over-blog.net/article-les-jolis-sourires-de-yemanja-1-118538411.html

merci pat72rple

Posté par remiche à 07:29 - Découverte
Tags : , , , , , ,

22 juillet 2013

Une vengeance gratuite et sans brutalité .

Seuls les + de 50 ans peuvent comprendre !  

Vengeance des vieux !

 

A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit: 
 
 
" Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! "

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique :  "Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps".

mouvement écolo72800162_p

 Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute :

"Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens.
C  'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps !"  

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin.
 
Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : 
 
Les bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.  


 E
lle ajoute : 
 
De mon temps, on montait l'escalier à pied : on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs. 
 
On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues , On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches des bébés. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde.

On avait un réveil qu'on remontait le soir. Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

 

ecologie-electricite


 
Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.
 
On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou autoportées ,on utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.
 
On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 

 

ecologie


 
On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.
 
On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter. On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.
 
On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24. 
 
Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

  On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui. 

ALORS VIENS PAS ME GONFLER AVEC TON MOUVEMENT ECOLOGISTE ! 
 
 
Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes c---s comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel… (pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand  on leur propose Vienne ou Athènes, etc ... mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres, du haut de leur ignorance crasse !

                                                                         MERDE à la fin ! 
 
 
Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l'environnement. 
 
Mais ne vous privez pas de faire suivre !
 
                                                                                  
(Ah ! ça défoule !)

grenouille3191

gaston écologiea970c-800wi

 Texte reçu par mail, quelques images du web (si une image vous appartient, n'hésitez pas à me contacter pour que j'indique la source)

PS

du matin

vous n'auriez pas du lire ça aujourd'hui

erreur de planification

zut & zut

par contre la mosaïque des fleurs est à voir ici

http://greenye.canalblog.com/archives/2013/07/22/27685379.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=greenye

bon lundi fleuri

 

barre-de-separationnb

je vous rassure, je ne débloque pas, contrairement à ce que CROIT une certaine personne, le "bon lundi" est arrivé après "coup" et je sais bien que nous sommes "lundi" aussi rendez visite à celle qui me surveille et me provoque

http://mamiekeke.over-blog.com/

sourire moqueur

 


13 juillet 2013

Tour de France et ça continue de déménager ...

il y a les coureurs

le-peloton-du-tour-de-france-2013

il y a les spectateurs qui prennent des risques sur les murs

spectateurs tour de france64

et

il y a les déménageurs

Image du Blog mumuland.centerblog.net
Source : mumuland.centerblog.net sur centerblog.

donc

ce jour "j"

samedi 13 juillet 2013

http://www.francetvsport.fr/tour-de-france/toutes-les-etapes?gclid=CLu30vXforgCFdLLtAodZEsA8Q

 Le photographe de ce blog aura-t-il le temps de voir passer les coureurs à Amplepuis ?

http://www.letour.fr/le-tour/2013/fr/etape-14.html

Je ne pense pas qu'il nous offre des photos

comme notre Renée nationale

qui nous a offert un beau reportage lors du passage à Marseille

http://mamiekeke.over-blog.com/

un conseil

évitez Lyon ce jour là

déjà en temps normal

c'est le "bordel"

http://rhone-alpes.france3.fr/2013/05/28/le-tour-de-france-fait-escale-lyon-le-13-juillet-259053.html

Je vous invite à regarder la 1ère vidéo du lien ci-dessus...et je vous souhaite

BonneLecturehttp://www.letour.fr/le-tour/2013/fr/etape-15.html

&

 bon 14 juillet3b10d377

bon 14 juillet49ae800d

bastille_day-1991005-hp

Posté par remiche à 07:13 - Actualité
Tags : , , , , ,

03 juillet 2013

Au sujet du vin, ce breuvage divin ( je sais il y a une formule " L'abus d'alcool est dangereux pour la santé").

J'ai eu à corriger le manuscrit d'un prochain ouvrage de mon ami Hubert Piat

"Vin et médecine"

il reprend

un passage de Omar Khayyam

qu'il m'autorise à déposer ici

en avant première

http://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_Khayyam

c'est long à lire

mais

tellement "délicieux"

Cet « Astronome qui ne croyait pas au ciel », « ce Gainsbourg persan », « ce soufi magnifique mystique», fut un remarquable mathématicien qui vécut d’environ 1048 à 1123. Il étudia et traita plus particulièrement des équations cubiques.

Sur les 170 quatrains soit 680 vers du Rubayat, 50 participent à la glorification du vin.

raisins-mo

 

 Lorsque j’entends disserter sur les joies réservées aux Elus

Je me contente de dire « Je n’ai confiance que dans le vin ».

XLII

 Je bois du vin comme la racine du saule boit l’onde claire du torrent

Allah seul est Allah

Allah sait tout, dis-tu ? Quand il m’a créé, il savait que je croirai au vin.

Si je m’abstenais de boire, la science d’Allah serait en défaut.

CXXII

Une telle odeur de vin émanera de ma tombe,

Que les passants seront enivrés.

Une telle sérénité entourera ma tombe,

Que les amants ne pourront s’en éloigner.

 Tous les royaumes pour une coupe de vin précieux !

Tous les livres et toute la science des hommes pour une suave odeur de vin !

Tous les hymnes d’amour pour la chanson du vin qui coule !

Toute la gloire de Féridoun pour le chatoiement sur cette urne !

C LXVI

 Le vin procure aux sens une ivresse pareille à celle des Elus.

Il nous rend notre jeunesse, il nous rend ce que nous avons perdu et il nous donne ce que nous désirons.

Il nous brûle comme un torrent de feu,

Mais il peut aussi changer notre tristesse en eau rafraîchissante.

 Les rhéteurs et les savants silencieux sont morts

Sans avoir pu s’entendre sur l’être et le non-être.

Ignorants, mes frères, continuons à savourer le jus de la grappe,

Et laissons ces grands hommes se régaler de raisins secs

 Bois du vin, car tu dormiras longtemps sous la terre.

 Du vin ! Ecoutez mes plaisanteries

Du vin, des roses, des chants de luth et ton indifférence à ma tristesse, bien-aimée

 Du vin ! Du vin, en torrent ! Qu’il bondisse dans mes veines !

Qu’il bouillonne dans ma tête ! Des coupes…

Ne parle plus ! Tout n est que mensonge.

Des coupes… Vite ! J’ai déjà vieilli…

 J’avais sommeil

La sagesse me dit : « Les roses du Bonheur ne parfument jamais le sommeil.

Au lieu de t’abandonner à ce frère de la Mort, bois du vin.

Tu as l’Eternité pour dormir.»

 Les savants ne t’apprendront rien,

Mais la caresse des longs cils d’une femme te révélera le bonheur

N’oublies pas que tes jours sont comptés et que tu seras bientôt la proie de la terre,

 Achète du vin, emporte-le à l’écart, puis laisse-le te consoler.

Bois du vin, et contemple la lune

En évoquant les civilisations qu’elle a vues s’éteindre

 Que sont tous nos amis devenus ? J’entends encore leurs chansons dans la taverne

Sont-ils morts ou sont-ils ivres d’avoir vécu ?

 Dans une taverne,

Je demandais à un vieux sage de me renseigner sur ceux qui sont partis.

Il m’a répondu :

« Ils ne reviendront pas, c’est tout ce que je sais. Bois du vin ! »

Boire du vin, prendre du bon temps, voila ma règle

Ne me préoccuper ni de créance, ni de croyance, voilà ma religion

A cette fiancée qu’est le monde, j’ai dit « Que veux-tu comme douaire ? »

Elle m’a répondu : « La tranquillité de ton cœur ».

 Toute ma jeunesse refleurit aujourd’hui !

Du vin ! Du vin ! Que ses flammes m’embrasent !

Du vin ! N’importe lequel !... Je ne suis pas difficile.

Le meilleur, croyez bien, je le trouverai amer comme la vie

L’aurore a comblé de roses la coupe du ciel.

Dans l’air de cristal s’égoutte le chant du dernier rossignol

L’odeur du vin est plus légère. Dire qu’en ce moment des insensés rêvent de gloire et d’honneur !

Que ta chevelure est soyeuse, ma  bien-aimée

Quand l’ombre de la Mort s’allongera vers moi, quand la gerbe de mes jours sera liée,

Je vous appellerai, et vous m’emporterez, ô amis !

Lorsque je serai devenu poussière, vous façonnerez, avec mes cendres, une urne que vous remplirez de vin.

Peut-être alors, me verrez-vous revivre.

Le vin seul te délivrera de tes soucis.

Le vin, seul, t’empêchera d’hésiter entre les soixante-douze sectes

Ne te détourne pas du magicien

Qui a le pouvoir de te transporter dans la contrée de l’oubli.

Bois du vin car tu dormiras longtemps sous la terre

Sans compagnon, sans ami, sans femme.

Bois du vin ! Tu recevras de la vie éternelle.

Le vin est le seul philtre qui puisse te rendre ta jeunesse.

Divine saison des roses, du vin et des amis sincères !

Jouis de cet instant fugitif qu’est la vie.

 Rien ne m’intéresse plus. Lève-toi pour me verser du vin !

Ce soir, ta bouche est la plus belle rose de l’univers…

Du vin ! Qu’il soit vermeil comme tes joues,

Et que mes remords soient aussi légers que tes boucles !

XVI

 

Moi, je n’affirme qu‘une chose

Le vin détruit nos soucis et nous donne la quiétude parfaite

 Du vin ! Mon cœur malade veut ce remède !

Du vin, au parfum musqué ! Du vin, couleur de rose !

Du vin pour éteindre l’incendie de ma tristesse !

Du vin, et ton luth aux cordes de soie, ma bien-aimée.

 Bois du vin ! Trêve de discours superflus !

 Un peu plus de vin, ma bien-aimée !

Tes joues n’ont pas encore l’éclat de la rose

Un peu moins de tristesse, Khayyâm

Ta bien-aimée va te sourire

 CXLIV

 Bois du vin doré, il est pour l’esprit le seul repos, baume incomparable pour le cœur blessé.

Le vin seul te délivre de tes soucis,

Ne te détourne pas de ce magicien

Qui a le pouvoir de te transporter

Dans la contrée de l’oubli.

 Du vin ! Mon cœur malade veut ce remède !

Du vin, au parfum musqué ! Du vin, couleur de rose !

Du vin pour éteindre l’incendie de ma tristesse !

Du vin, et ton luth aux cordes de soie, ma bien-aimée.

Le ramazan est fini. Corps épuisés, âmes fanées, la joie revient !

Les conteurs savent des histoires nouvelles.

Les porteurs de vin, les marchands de rêve lancent leurs appels. Mais je n’entends pas celui qui me rendra la vie, celui de ma bien-aimée.

LX

La lune du Ramazan vient d’apparaître.

Demain, le soleil baignera une ville silencieuse.

Les vins dormiront dans les urnes

Et les jeunes filles dans l’ombre des bosquets.

XCIV

 Si tu es ivre, Khayyâm, sois heureux !

CXXXV

 

Il n’est pas dans l’Univers rien que je connaisse

Je vois même le fond d’une prouesse

Et bien, puissé-je, ami, perdre tout mon savoir

Si je sais un état au dessus de l’ivresse

Considère avec indulgence les gens qui s’enivrent

III

Notre trésor ? Le vin. Notre palais ? La taverne.

Nos compagnes fidèles ? La soif et l’ivresse

VII

 

Quand suis-je né ? Quand mourrais-je ?

Aucun homme ne peut évoquer le jour de sa naissance et désigner celui de sa mort

Viens, ma souple bien-aimée

Je veux demander à l’ivresse de me faire oublier que nous ne saurons jamais.

XXI

 Puisque tu ignores ce que te réserve demain,

Efforce-toi d’être heureux aujourd’hui.

Prends une urne de vin, va t’asseoir au clair de lune,

Et bois, en te disant que la lune te cherchera peut être vainement demain.

V

Va t’asseoir et bois ! Tu jouiras d’un bonheur que Mahmoud n’a jamais connu.

LXIV

 A la puissance de Kai-Kaous, à la gloire de Kai-Kobad,

Aux richesses du Khorasan, je préfère une urne de vin.

XCII

 Certains philosophes grecs, dis-tu, pouvaient proposer cent énigmes à leurs auditeurs ?

Mon indifférence là-dessus est totale. Apportes du vin et joue du luth.

XCVIII

 Ignorant qui te croit savant, je te regarde suffoquer entre l’infini du passé et l’infini de l’avenir.

Tu voudrais planter une borne entre ces deux infinis et t’y jucher.

Va plutôt t’asseoir sous un arbre,

Près d’un flacon de vin qui te fera oublier ton impuissance.

CXXXIX

 

Du bonheur nous ne connaissons que le nom.

Notre plus vieil ami est le vin nouveau.

Du regard et de la main, caresse notre seul bien

Qui ne soit pas décevant, l’urne pleine de sang de la vigne.

LVI

 

Dédié aux flammes de l’aurore le vin de ta coupe pareille à la tulipe printanière !

Dédie au sourire d’un adolescent le vin de ta coupe pareille à sa bouche !

Bois,

Et oublie que le poing de la douleur te renversera bientôt.

LXXVIII

 

Seigneur, Ô Seigneur, réponds-nous !

Tu nous as donné des yeux, et tu as permis que la beauté de tes créatures nous éblouisse…

Tu nous as donné la faculté d’être heureux, et tu voudrais que nous renoncions à jouir des biens de ce monde ?

Mais cela nous est aussi impossible que de renverser une coupe sans répandre le vin qu’elle contient.

CXII

 

Comme le ciel répand ses fleurs sur la terre,

Je verse dans ma coupe noire du vin rose

CXXI

 

Au printemps, je vais quelquefois m’asseoir à la lisière d’un champ fleuri.

Lorsqu’une belle jeune fille m’apporte une coupe de vin,

Je ne pense guère à mon salut.

Si j’avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu’un chien.

XXV

 

Vous dites que le vin est le seul baume ?

Apportez-moi tout le vin de l’univers !

Mon cœur a tant de blessures…

Tout le vin de l’univers, et que mon cœur garde ses blessures !

 CXXXVII

 Quelle âme légère, celle du vin !

Potiers, pour cette âme légère, faites aux urnes des parois bien lisses !

Ciseleurs de coupes, arrondissez-les avec amour,

Afin que cette âme voluptueuse puisse doucement se caresser à de l’azur !

CXXXXVIII

 Le vin a la couleur des roses.

Le vin n’est peut-être   pas le sang de la vigne, mais celui des roses.

Cette coupe n’est peut-être pas du cristal, mais de l’azur figé.

La nuit n’est peut-être que la paupière du jour.

CXXVI

 Je ne me préoccupe pas de savoir où je pourrais acheter le manteau de la Ruse et du Mensonge

Mais je suis toujours à la recherche de bon vin. Ma chevelure est blanche.

J’ai soixante-dix ans. Je saisis l’occasion d’être heureux aujourd’hui,

Car demain, je n’en aurai peut-être plus la force.

C

 Ivre ou altéré, je ne cherche qu’à dormir.

J’ai renoncé à savoir ce qui est bien, ce qui est mal.

Pour moi, le bonheur et la douleur se ressemblent.

Quand un bonheur m’arrive, je ne lui accorde qu’une petite place, car je sais qu’une douleur le suit.

CLV

 On me dit : "Ne bois plus, Khayyâm ! "

Je réponds : « Quand j’ai bu, j’entends ce que disent les roses,

Les tulipes et les jasmins.

J’entends même ce que ne peut me dire ma bien-aimée.»

LXXXII

 A quoi réfléchis-tu, mon ami ? Tu penses à tes ancêtres ?

Ils sont poussière dans la poussière

Tu penses leurs mérites ? Regarde-moi sourire.

Prends cette urne et buvons en écoutant sans inquiétude le grand silence de l’univers.

LXXXIII

 Notre trésor ? Le vin. Notre palais ? La taverne. Nos compagnes fidèles ? La soif et l’ivresse. Nous ignorons l’inquiétude car nous savons que nos âmes, nos cœurs, nos coupes et nos robes maculées n’ont rien à craindre  de la poussière, de l’eau et du feu.

Le Koran, ce livre suprême, les hommes le lisent quelques fois, mais qui s’en délecte chaque jour ?  Sur le bord de toutes les coupes pleines de vin est ciselée une secrète maxime de sagesse que nous sommes bien obligés de savourer.

VI

 

bacchus-adolescent-jpg

 http://mlg-ecrivain.e-monsite.com/pages/mes-ecrits/le-concours-texteimage/coupe-de-vin-2009.html

voilà un peu de lecture

pour

1 / oublier le sale temps

ciel gris, humide, pluie, froid

2 / boire un petit coup

sera peut-être "souverain"

dossier_alcoolet

n'oublions pas dans TOUT ça

un anniversaire

franz_kafkas_130th_birthday-1976005-hp

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Kafka

Posté par remiche à 09:56 - Livre
Tags : , , , , , , ,

25 juin 2013

Une demande de Ray60, à laquelle je donne satisfaction ...

quelques petits détails supplémentaires en photos

P1080310"consolation grecque"

un petit coin tranquille à l'abri des regards indiscrets

P1080402

P1080403

P1080404

P1080405Ouzo et pistaches pour se consoler des milliards perdus

P1080312pas de mégots à la dérive

P1080395pancarte dissuasive

P1080313

P1080394

P1080314

P1080396

P1080315pour les fatigué(e)s du jour

P1080393maintenant petit tour au "bistrot atelier"

P1080397

P1080398

P1080399

P1080401

P1080377la "déco" du bistrot atelier à la hauteur de l'évènement

&

le lendemain de fête : "on compte les cadavres"

je vous rassure pas de problèmes "éthylotestiques" ni "éthylogastriques"

juste un peu " d'éthylovapeurs"

pour évacuer les fluides, TOUT était prévu

P1080407

P1080411voilà

la fête est finie

vous avez de quoi vous distraire et

rendez-vous au solstice d'été 2014

Posté par remiche à 11:15 - Personnelle
Tags : , , , , , ,

26 avril 2013

Les hirondelles ...ne sont pas de retour ! Où sont-elles passées ?

hirondelles

http://www.hirondelle.oiseaux.net/hirondelle.html

mon ami Olivier m'a ouvert la voie sur un sujet

http://blogoliviersc.org/?p=6556

je me souviens de mes jeunes années à Montceaux

courrier_hirondelle6

l'écurie du Moulin Contet

l'écurie du Reverdy chez Bernard

l'écurie de Félix

des nids d'hirondelles aussi bien à l'extérieur

qu'à l'intérieur

un ballet incessant à chaque printemps

Hirondelle_de_fenetre_1_1_

hirondelles et petits

hirondelle rustique 3 Fotolia_6322904_Subscription_L

mais à l'époque pas de photos

( donc photos prises sur le web )

les écuries existent toujours mais sans les vaches ni les hirondelles

Identification-hirondelles

l'une d'elle est même devenue une habitation

barre portée oiseau_art

je cite

Pierre

http://www.scoop.it/u/pierre-r-chantelois

 Vous me rappelez ces mots de Félix Leclerc :" Cinq fils électriques en face de sa maison
et les hirondelles dessus,
comme des notes sur une portée de musique.
Elles écrivent de jolies chansons, au printemps
c'est plein de thèmes à symphonies qui bougent. "

+

une belle chanson de Félix Leclerc


http://lapoesiequejaime.net/citations1.htm

*
Victor Hugo
(écrit le 27 septembre 1853)

Les hirondelles sont parties.
Le brin d'herbe a froid sur les toits ;
Il pleut sur les touffes d'orties.
Bon bûcheron, coupe du bois.

Les hirondelles sont parties.
L'air est dur, le logis est bon.
Il pleut sur les touffes d'orties.
Bon charbonnier, fais du charbon.

Les hirondelles sont parties.
L'été fuit à pas inégaux ;
Il pleut sur les touffes d'orties.
Bon fagotier, fais des fagots.

Les hirondelles sont parties.
Bonjour, hiver ! bonsoir, ciel bleu !
Il pleut sur les touffes d'orties.
Vous qui mourez, faites du feu.

*

je viens de voir où elles sont

http://onenparleici.over-blog.com/article-l-info-du-jour-les-hirondelles-sont-de-retour-116740255.html

28 décembre 2012

Au clair de la lune ....

P1070174

P1070175

P1070183

P1070184

P1070185jeudi soir j'avais rendez-vous avec la lune

elle n'a pas vraiment répondu à mes questions

aussi je suis allée me coucher sans dire un mot

le photographe avait pris place devant l'écran plat de ses nuits blanches

 

 

bon vendredi 28il ne reste plus guère de jours pour terminer l'année 2012

profitons en au maximum

coeur140107~12

 

Posté par remiche à 06:28 - Photographie(s) personnelle(s)
Tags : , , ,