19 octobre 2012

Purée de punaise !

P1050839

P1050840

P1050842

  1. Nom désignant de nombreuses sortes d’insectes, souvent de forme plate, qui sentent très mauvaislorsqu’on les effraie ou les écrase.
    • C’est ainsi que parmi les insectes nous trouvons beaucoup d’espèces d’animaux comme la punaise qui exhalent une odeur fétide.  
    • Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
      Échouages hideux au fond des golfes bruns
      Où les serpents géants dévorés des punaises
      Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !
      (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre)
  2. (Familier) (Par extension) Personne malveillante.
  3. Petit clou court, à tête plate et large, dont on se sert pour fixer au mur ou sur une planche des feuilles de papier, des images, des affiches, etc.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Punaise

punaise-1-5mon photographe n'a pas été très bon ce "coup" là

je vous ai donc trouvé une image plus représentative

cette année elles sont très prolifiques

 

    • Punaise !

      interjection populaire exprimant la surprise, le dépit, etc.
    • Punaise de sacristie,

      bigote.....attention, au féminin, mais aussi bigot au masculin et alors là, il y a matière à déblatérer, n'est-ce pas mon ami Mickey !
    • quelques mots ne sont pas inutiles ...

Guerrier redoutable, bigot ascétique, ses traits maigres et sévères conservaient l’expression farouche du soldat, et ils étaient également remarquables par la maigreur, fruit de l’abstinence, et par l’orgueil religieux du dévot satisfait de lui-même......

8rtaj5ml_1_-320x127

moby_dick12-hp

non

je ne saute pas du coq à l'âne

mais il faut se souvenir

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/google-doodle-google-fete-161e-anniversaire-roman-moby-dick-516920.html

http://fiches.lexpress.fr/livre/moby-dick_1783

pensez-vous que dans le baleinier il y avait des punaises

?

Sans doute ....

Aussi la chasse aux punaises : OUI !

La chasse à la baleine : NON !

http://blog.unesourisetmoi.info/?article760/la-peche-a-la-baleine-jacques-prevert-poemes

 

Posté par remiche à 06:19 - Règne animal
Tags : , , , , ,


15 octobre 2012

C'est terminé ...c'était samedi !

récréation littéraire ncette affiche a été réalisée par une élève de la classe de mon ami Didier

trop vite passé ce bon moment

où tous les deux nous avons rencontré des gens charmants

Marie Joelle et nous _nMarie Garnier & Joëlle Vincent

Marie a publié aux Editions Baudelaire Lyon

son blog

http://handicapenfantdifference.blog4ever.com/blog/index-352914.html

"Le nid des papillons"

"Je suis vendeur mais je me soigne"

en attendant

"Le papillon à roulettes"

dans une note sur ce blog

article en précommande

*********

Joëlle 

http://contacts-joellevincent.blog4ever.com/blog/index-256300.html

vous découvrirez ses romans en cliquant sur le lien

@@@@@

coucou c'est nous

nous 2 à Frans le 131012_nd'autres personnes très sympathiques

Nathan à frans_nNathan Malory

avec son premier ouvrage

"Tourbillon"

http://www.nathan-malory.com

mais aussi

Anne Martinez

"ESTEBAN ET LE SECRET DE LA PIERRE DE LUNE"

livre publié aux Editions Persée

************

je ne veux pas oublier la maman de Nathan

Jacqueline  BOILOT

son livre

" Et si demain...."

http://www.jacquelineboilot.com/

ainsi s'achève une petite note avec des liens

 surtout un moment si agréable que j'ai voulu le partager avec vous

bonne semaine et à bientôt pour d'autres aventures

 

P1050867

 

arbre de vie marie ange fb_n

1510

Posté par remiche à 06:06 - Livre
Tags : , , , ,

23 janvier 2012

Le Roman de Renart ; travail de recherche offert par Michel Werlen.

 
Le Roman de Renart est un recueil de récits médiévaux français des xiie et xiiie siècles ayant pour héros des animaux agissant comme des humains ; le monde animal 
représentant la société du Moyen Âge. Le personnage principal se nomme Renart, c'est un animal alors connu sous le nom de « goupil » mais sous l'influence du 
Roman de Renart, le mammifère prendra le nom de renard en français1.
Ce n'est pas un roman à proprement parler, mais un ensemble disparate de récits en octosyllabes de longueur variable et composés par différents auteurs, appelés dès 
le Moyen Âge « branches ». Les branches les plus anciennes (v. 1170) sont attribuées à un certain Pierre de Saint-Cloud. Dès le xiiie siècle, les branches sont regroupées
en recueils, apportant une certaine unité, les auteurs du Roman de Renart sont principalement anonymes sauf quelques auteurs nommés : Richard de Lison, 
Pierre de Saint Cloud et le Prêtre de la Croix en Brie.
 
Le Roman de Renart est un recueil de récits médiévaux dont les personnages sont des animaux agissant comme des humains. Le héros est un 
renard espiègle, facétieux, parfois pervers, et même cruel. Le texte a été écrit en ancien français autour de 1200. Il est traduit en français 
moderne avec le souci de rester fidèle au texte original, tout en restant facile et plaisant à lire. 

Avec le diaporama qui résume les illustrations...
Je tiens à remercier Michel Werlen ,
tout d'abord pour sa fidélité ici dans les commentaires 
mais aussi pour cette note du jour ......merci-beaucoup

Posté par remiche à 14:05 - Livre
Tags : , , , , ,

02 décembre 2011

Un auteur , un livre , une note de lecture de son professeur ..

Note de lecture : décembre 2011

 

RHAPSODIE  POUR  UN  ANGEcouverture livre _

 

De PAUL  DURAND-DEGRANGES

 

paul durand d_

http://www.amazon.fr/Paul-Durand-Degranges/e/B004MKC9LW/ref=ntt_athr_dp_pel_pop_1

 Editions Kirographaires.                                           En vente sur AMAZON

http://www.amazon.fr/gp/product/2822501041/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&tag=mogsco-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2822501041

ou ici :

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/paul-durand-degrange/rhapsodie-pour-un-ange,44756501.aspx

 

Voilà un excellent roman policier, je dirais même grand , car le genre policier apparaît, bien à tort, dans la littérature comme un genre mineur !

Histoire banale et très en vogue d’un tueur en série : mais c’est la manière dont ce sujet  ordinaire est traité qui en fait sa force, et c’est ce que l’on retient à la lecture et c’est ce qui vous tient en haleine pendant toute cette lecture .

Le titre, d’abord par son évocation musicale est un clin d’œil à bien des films noirs :<> ou <>, la musique et la mort vont de pair .

Mais bien plus, Michel de Montaigne avait déjà utilisé l’image de la rapsodie pour définir son texte : LES ESSAIS , utilisé dans le domaine de la couture, une « rapsodie » était un ensemble de pièces de tissus cousues ensemble à fin de fabriquer une pièce plus importante , on appellerait cela ,actuellement , un patchwork dont le but est plus esthétique, bien que la manière soit identique. .

deco-murale-495961-debb0_big

La première de couverture nous offre une image particulièrement bien choisie pour représenter un ange : joufflu et innocent, regard vide ou absent qui se dérobe : très inquiétant , et des ailes rappelant les cornes du diable ou des oreilles d’âne.

L’écriture est remarquable par sa maitrise alternant la dérision , la drôlerie même, le cynisme, la violence, la haine et le mépris tout ensemble . le style est tendu et rend l’émotion plus intense.

Ce  qui frappe d’abord c’est que le récit n’est pas continu : avec une extraordinaire habileté, le narrateur , jongle avec le temps, passé lointain , présent , passé récent , s’entrecoupent ; habilement tissés autour des thème principaux comme une rapsodie à la Montaigne.

Et c’est là,  la grande prouesse de l’auteur de promener son lecteur de retours en arrière en bonds en avant ,  puis pauses sur image et reprises sur un  temps dont on ne sait où il se situe , mais qui permet toujours de cerner l’histoire du personnage, de mieux le comprendre, de progresser avec lui dans le récit.

Un récit qui loin d’être terne allie aussi toutes les techniques romanesques ,sobres descriptions  comme des traits de croquis qui vont à l’essentiel, dialogues bien maitrisés, pas de bavardages inutiles, tantôt le style direct , tantôt le dialogue théâtral et toujours pour mieux faire apparaître la dualité du personnage, en italiques : le flux de la conscience du héros

toujours tue aux  personnages.

ANGE ou Démon , voilà brièvement le thème et la question que se pose le lecteur  oscillant de l’un  à l’autre , plutôt victime d’une malédiction, victime inconsciente qui apporte la mort autour de lui autant qu’il la donne ; et c’est pour le sauver ou le neutraliser que la justice , incarnée par l’inspecteur Dujardin , l’amitié incarnée par Jean et le « travail analytique » par Michaël, vont coordonner leurs pouvoirs .

Mais le thème du secret refoulé est la clef de voûte qui tenait cet être hybride, bisexuel  et complexe. LA clef de voute s’effondrant , il ne reste plus qu’à Ange a effectuer son dernier saut celui de l’ange .

La vision récurrente dans le texte d’une valise sans propriétaire qui « se fait la malle »blessant les gens sur son passage n’était-elle pas celle de Ange jeté dans la vie sans garde-fou ?

PAUL DURAND-DEGRANGES vit en Provence , il a toujours écrit ,  et avec ce roman il prouve la maîtrise parfaite qu’il a de son art.

 

ELIETTE VIALLE  : mon amie depuis le lycée !

christiane

 infos : couverture du livre image sur le site Amazon; photo de l'auteur (idem) ;image  pour rapsodie ,décoratif mural Patchwork Rapsodie d'Automne sur le web google .

 

 rapsodie

image du web / source sur l'image

Posté par remiche à 02:12 - Livre
Tags : , , , , , , ,