17 octobre 2014

Oui ! Nous pouvons être inquiets ...Vous ne lirez peut-être pas TOUT , mais je pense utile de s'informer !

Ebola est à nos frontieres - togo-2

virus ébola13

Préambule : "si vous ne lisez pas tout, je m'en moque un peu; mais je voudrais avec cette publication vous informer et vous ouvrir les yeux sur ce virus qui risque d'envahir de nombreux pays à une vitesse galopante ! Aussi vous êtes libres de fuir en courant ! ".

Mes sources Wikipédia ( j'ai extrait quelques passages ).

Les images du Web.

 Histoire

Le virus Ebola a été nommé ainsi en référence à une rivière passant près de la ville de Yambuku, dans le Nord de la République démocratique du Congo, alors appelée Zaïre.

C'est à l'hôpital de cette localité que le premier cas de fièvre hémorragique Ebola fut identifié, en septembre 1976 par le médecin belge Peter Piot de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers2,3, annonçant une première épidémie qui allait alors toucher 318 personnes et en tuer 280.

Rousettus aegyptiacus

roussette 1132

roussette15g4ex3

Réservoirs

Le réservoir naturel du virus Ebola pourrait être des chauves-souris, notamment l'espèce de la roussette d'Égypte33. Des anticorps d'ebolavirus Zaïre ont été détectés dans le sérum de trois espèces de chauves-souris frugivores tropicales : Hypsignathus monstrosus34, Epomops franqueti35 et Myonycteris torquata36. Le virus n'a cependant jamais été détecté chez ces animaux37. Si les chauves-souris frugivores de la famille des ptéropodidés constituent vraisemblablement le réservoir naturel du virus Ebola38,39, on a trouvé des éléments génétiques de filovirus dans le génome de certains petits rongeurs, de chauves-souris insectivores, de musaraignes, de tenrecidés voire de marsupiaux40, ce qui tendrait à prouver une interaction de plusieurs dizaines de millions d'années entre ces animaux et les filovirus.

Les chauves-souris seraient ainsi des porteurs sains et contribueraient significativement au réservoir naturel du virus Ebola. On pensait jusqu'à présent qu'elles contaminaient d'abord un autre animal avant que le virus n'atteigne les populations humaines, mais elles pourraient également contaminer les humains directement : selon l'IRD, dans certaines circonstances, des chauves-souris pourraient en effet transmettre directement le virus Ebola à l’homme41.

Les porcs domestiques sont sensibles aux virus Ebola par infection des muqueuses42. Ils développent alors une maladie respiratoire grave pouvant être confondue avec d'autres maladies respiratoires porcines, associée à une effusion de charge virale élevée dans l'environnement, exposant les porcs sains à l'infection42.

Écoépidémiologie

Le cycle du virus dans la nature est encore mal connu. On sait qu'il affecte certains grands singes43 et les chauves-souris. L'hypothèse est la suivante :

  • les chauves-souris sont porteuses saines ;
  • les chauves-souris contaminent les singes ;
  • les humains chassent en forêt, et se font contaminer, par exemple en « mangeant de la viande de brousse contaminée »44, ou en rencontrant les singes, ou encore en mangeant des chauves-souris comme l'Hypsignathus monstrosus.

Pouvoir pathogène

La période d’incubation varie de 2 à 21 jours, le plus souvent de 4 à 9 jours45. Une semaine après le début des symptômes, les virions envahissent le sang et les cellules de la personne infectée. Les cellules les plus concernées sont les monocytes, les macrophages et les cellules dendritiques. La progression de la maladie atteint généralement le fonctionnement des organes vitaux, en particulier des reins et du foie. Ceci provoque des hémorragies internes importantes. La mort survient, peu de temps après, par défaillance polyviscérale et choc cardio-respiratoire.

Le virus Ebola sature tous les organes et les tissus à l’exception des os et des muscles moteurs. Il se forme d’abord de petits caillots de sang diffus dans l'ensemble des vaisseaux par coagulation intravasculaire disséminée, dont le mécanisme n'est pas clair46. Les caillots se collent ensuite aux parois des vaisseaux sanguins pour former un « pavage ». Plus l’infection progresse, plus les caillots sont nombreux, ce qui bloque les capillaires. Finalement, ils deviennent si nombreux qu’ils bloquent l’arrivée sanguine dans les divers organes du corps. Quelques parties du cerveau, du foie, des reins, des poumons, des testicules, de la peau et des intestins se nécrosent alors car elles souffrent d'un manque de sang oxygéné.

Une des particularités du virus Ebola est la brutalité avec laquelle il s’attaque aux tissus conjonctifs. Il provoque aussi des taches rouges appelées pétéchies résultant d'hémorragies sous-cutanées. Il affecte le collagène de la structure de la peau. Les sous-couches de la peau meurent et se liquéfient ce qui provoque des bulles blanches et rouges dites maculopapulaires. À ce stade, le simple fait de toucher la peau la déchire tant elle est amollie.

Le virus provoque une réaction inflammatoire importante mais certaines protéines virales semblent inhiber l'interféron47.

Modes de transmission

Le contact direct avec les liquides organiques (sang, sperme, cyprine, excrétions, salive) d’une personne infectée est la principale voie de contamination interhumaine. Les risques de propagation parmi le personnel hospitalier sont très élevés, particulièrement si la stérilisation du matériel n’est pas assurée. Dans les zones endémiques, des manques en matière d'hygiène et de sécurité ont causé la mort de plusieurs médecins et infirmiers lors d'épidémies et favorisent les contaminations nosocomiales.

La transmission du virus peut aussi s’effectuer par contacts étroits du malade avec ses proches. On entend par contacts étroits des contacts directs avec les liquides organiques d’une personne infectée, qu’elle soit vivante ou décédée. Les rituels funéraires de certains peuples d'Afrique centrale, consistant à laver le corps, puis à se rincer les mains dans une bassine commune, ont souvent favorisé la propagation du virus à travers la famille et les amis du défunt. Des cas de transmission par le sperme se sont déjà produits jusqu’à sept semaines après la guérison clinique du malade. La transmission peut se produire chez des personnes ayant manipulé des primates infectés par le virus, morts ou vivants : cas des singes, probablement du genre Cercopithecus, vendus comme viande de brousse sur les marchés en République démocratique du Congo. Lorsque les chauves-souris frugivores sont particulièrement abondantes, comme à Abidjan, et où elles sont un gibier très prisé, cet animal devient une source grave d'infection.

En laboratoire, des primates non humains ont été infectés à la suite d’une exposition à des particules aérosolisées du virus provenant du porc, mais une transmission par voie aérienne n’a pas été démontrée entre primates non humains. Des porcs ont excrété le virus dans leurs sécrétions rhinopharyngées et leurs selles après une inoculation expérimentale48.

Selon les conclusions de l'OMS à la date d'octobre 2014, les liquides les plus infectieux sont actuellement le sang, les selles et le vomi. Le virus ayant également été détecté dans le lait maternel, l’urine et le sperme. La salive et les larmes peuvent également représenter un risque, bien que les données scientifiques ne soient actuellement pas concluantes selon l'OMS49.

À l'inverse, le virus entier vivant n’a jamais été isolé dans la sueur et la propagation du virus par la toux et les éternuements est « rare voire inexistante » selon les observations actuelles de l'OMS, entre autre les données épidémiologiques de la flambée actuelle ne correspondent pas aux caractéristiques des virus transmis par voie aérienne, comme ceux de la rougeole et de la varicelle, ou du bacille de la tuberculose49.

L'OMS indique par ailleurs que le virus peut rester présent dans le sperme pendant au moins 70 jours voire jusqu'à plus de 90 et que le virus n'est vraisemblablement présent dans la salive qu'aux stades avancés de la maladie49.

Symptômes

La maladie à virus Ebola se caractérise par une soudaine montée de fièvre accompagnée d'une fatigue physique, de douleurs musculaires, de céphalées ainsi que de maux de gorge. Débutent ensuite les diarrhées, les vomissements, les éruptions cutanées et l’insuffisance rénale et hépatique. Des hémorragies internes et externes surviennent ensuite, suivies du décès par choc cardio-respiratoire dans 50 à 90 % des cas. Les signes hémorragiques peuvent être très frustes à type d’hémorragies conjonctivales. Elles peuvent aussi être profuses à type d’hématémèse et de melæna. La contagiosité des malades est donc très variable bien qu’il ne suffise que de 5 à 10 particules virales d'Ebola pour déclencher une amplification extrême du virus dans un nouvel hôte.

La durée d’incubation (le temps écoulé entre l’infection et l’apparition des symptômes) varie de 2 à 21 jours mais elle est dans la plupart des cas de 4 à 9 jours45.

Le décès survient dans un tableau de choc avec défaillance multi-viscérale, au bout de 6 à 16 jours37. Les cas non mortels peuvent entraîner des séquelles neurologiques, hépatiques ou oculaires. L'espèce ebolavirus Zaïre semble plus dangereuse que l'espèce ebolavirus Soudan, avec une mortalité atteignant 60 à 90 % des cas37.

Traitement

La maladie causée par le virus est fatale dans 20 % à 90 % des cas50. Cette large différence est due au fait que le virus Ebola est particulièrement dangereux en Afrique, où les soins sont limités et difficiles à fournir aux populations. Si le virus ne dispose d'aucun traitement spécifique, de nombreux traitements symptomatiques (réanimation, réhydratation, transfusion...) peuvent permettre d'éviter le décès du patient51.

Un vaccin vivant atténué expérimental donne des résultats encourageants chez le singe52. Il a été administré en mars 2009 à une chercheuse travaillant sur le virus, après une possible contamination accidentelle. L'évolution en a été favorable53.

D'autres pistes sont en cours d'exploration chez l'animal : utilisation d'une protéine inhibitrice d'un facteur de la coagulation54 ou inhibition de l'ARN polymérase virale par des ARN interférents55. Un sérum, composé d'anticorps monoclonaux produits par des plants de tabac PGM appelé ZMapp56 de la firme américaine Mapp Biopharmaceutical, est administré avec succès, de façon expérimentale en août 2014, sur deux patients américains infectés. Et les États-Unis ont partiellement levé des restrictions sur un autre traitement expérimental de la société canadienne Tekmira, mais sa mise sur le marché pourrait prendre plusieurs mois. Les japonais ont eux aussi un traitement expérimental qui fonctionnerait sur le virus Ebola même 6 jours après infection et ce sur les souris, les tests sur les primates n'ont pas encore été faits et le Nigeria devrait bientôt recevoir un petit stock de ce produit utilisé pour traiter la grippe et qui fonctionne sur la Fièvre du Nil, la Fièvre Jaune et la Fièvre Aphteuse.

La lamivudine, molécule anti-HIV disponible en quantité en Afrique, est en cours de test pour soigner Ebola57.

Épidémie 2013-2014

Cette épidémie, commencée en décembre 2013, est parfois qualifiée d'« atypique », parce que non maîtrisée76. En juillet 2014, elle évoluait de manière préoccupante en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Le 20 août 2014, 844 décès étaient officiellement confirmés comme dus au virus77. Une flambée s’est déclarée dans le district de Boende (région isolée de la province de l'Équateur, en République démocratique du Congo) puis s'est éteinte78. Une autre flambée (avec de premiers cas relevés en mars 2014, sans lien avec l'autre épidémie) s'est étendue en Afrique de l'Ouest en devenant, selon l'OMS, en quelques mois « la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976. Elle a produit plus de cas et de décès que toutes les précédentes flambées réunies. Cette flambée a également comme particularité de s’être propagée d’un pays à l’autre, partant de la Guinée pour toucher la Sierra Leone et le Libéria (en traversant les frontières terrestres), le Nigeria (par l’intermédiaire d’un seul voyageur aérien)78. »

Le séquençage des gènes du virus (2014WA) de cette épidémie en Afrique de l'Ouest a montré 98 % d'homologie avec le virus Zaïre Ebola. Le taux de létalité serait de 55 % dans les pays touchés79. Selon les données disponibles, la transmission en période d'incubation est très peu probable hormis par contact direct avec le sang, les sécrétions, et/ou d'autres fluides corporels de personnes infectées mortes ou vivantes79. L'OMS rappelle que la durée d'incubation peut atteindre 21 jours et que le sperme et le lait maternel peuvent être vecteur du virus et que « le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à sept semaines après la guérison clinique78 ».

La gestion du risque pandémique se fait à l'échelle mondiale sous l'égide de l'OMS80. Début octobre 2014, une étude basée sur une modélisation réactualisée presque en temps réel81 du risque pandémique lié au trafic aérien, dont de premiers résultats ont été publiés dans PLOS82 attire l'attention sur les risques d'introduction du virus en Europe et en France. Si le trafic aérien était resté normal, il y aurait 75 % de risques que la France soit touchée dans les vingt jours, mais selon Alessandro Vespignani, de l'université Northeastern de Boston, grâce à la réduction de 80 % du transport aérien en provenance des pays touchés, ce risque tombe à 20 %83. Simon Cauchemez, de l'Institut Pasteur rappelle qu'un cas importé ne suffit pas à définir le déclenchement d'une épidémie (il peut être détecté, isolé, et éventuellement guéri sans contagion)83.

Selon l'OMS il faut, pour chaque nouveau cas, « mettre en œuvre un ensemble d’interventions : prise en charge des cas, surveillance [durant 21 jours] et recherche des contacts, services de laboratoire de qualité, inhumations sans risque et mobilisation sociale. La participation de la communauté est essentielle pour juguler les flambées. La sensibilisation aux facteurs de risque de l’infection par le virus Ebola et aux mesures de protection possibles est un moyen efficace pour réduire la transmission chez l’homme78. »

Le 6 octobre 2014, Ebola a officiellement tué 3 439 personnes (pour 7 478 malades déclarés en Afrique de l'Ouest, selon l’OMS84).

Ce jour là, un premier cas de malade ayant contracté le virus hors d'Afrique est signalé : Il s'agit d'une espagnole de 44 ans, aide-soignante dans l'hôpital Carlos III de Madrid où deux missionnaires catholiques espagnols sont morts d'Ebola (Manuel Garcia Viejo de Sierra et Miguel Pajares) après avoir été infecté en Sierra Leone et rapatriés en Espagne. Elle était partie en congé après le décès du frère Garcia Viejo le 25 septembre et a éprouvé les premiers symptomes le 30 septembre, puis a insisté pour subir les tests de détection du virus Ebola, alors que sa fièvre n'était pas encore très importante. Elle a été placée en quarantaine et transférée à l'hôpital Carlos III.

Le 8 octobre 2014, Thomas Eric Duncan, le premier patient atteint d’Ebola à avoir été diagnostiqué hors d’Afrique, est décédé à Dallas où il était hospitalisé, à l'age de 42 ans85.

Mutation

Selon l'OMS, les risques actuels de mutation importante, incluant de nouveaux modes de transmissions, sont faibles. Les scientifiques ne connaissant aucun virus dont le mode de transmission ait radicalement changé jusqu'à présent. L'OMS indique comme exemple que le virus H5N1 de la grippe aviaire, qui entraîne des cas chez l’être humain depuis 1997 et qui est devenu endémique parmi les poulets et les canards dans de grandes parties de l’Asie a circulé chez des milliards d’oiseaux en plus de deux décennies sans que son mode de transmission ne change notablement.

L'OMS en conclut que l’idée selon laquelle le virus Ebola pourrait muter et se propager facilement d’une personne à l’autre par voie aérienne « n’est que pure spéculation qui ne repose sur aucune donnée probante »49.

Bioterrorisme

En 1992, la secte japonaise Aum Shinrikyō, profitant d'une épidémie, tente en vain de se procurer le virus Ebola au Zaïre, lors d'une mission « humanitaire » menée par le gourou en personne avec quarante autres membres de la secte86. Considéré comme particulièrement dangereux, ce virus est soumis dans la plupart des pays à des dispositions spécifiques de sécurité. En France, toute autorisation de recherche sur celui-ci est délivrée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), après examen du casier judiciaire ; le fichier Sambiosec de l'ANSM-PS, auquel peuvent avoir accès les agences de maintien de l'ordre, recense les diverses recherches et utilisations en cours.

L'épidémie de 2014 a fait l'objet de plusieurs interprétations sur le thème de la théorie du complot87.

 Enfin pour avoir les dernières informations, le lien en rouge ci-desous !

 http://www.service-public.fr/actualites/003343.html

 

dans-une-rue-d-abidjan-le-10-septembre_91ebc8f1121954bff7af0361b0f32871

Posté par remiche à 14:45 - Actualité
Tags : , , , ,


15 septembre 2014

Les envahisseurs ...Tueurs des palmiers !

Le charançon rouge des palmiers (Rhynchophorus ferrugineus) est une espèce d'insectes coléoptères appartenant à la super-famille des Curculionoideae et à la sous-famille des Rhynchophorinae, tribu des Rhynchophorini, et du genre Rhynchophorus.

Il est considéré comme nuisible pour les plantations de palmiers d'Asie et de Mélanésie. Il a atteint le Moyen-Orient et le bassin méditerranéen au milieu des années 1980 (il est mentionné en Espagne en 1994) où il se propage rapidement en posant de grands problèmes de gestion. Il est identifié dans le Sud-Est de la France mi-2006

Rhynchophorus_ferrugineus_MHNT

Le tueur de palmiers, comme l'espèce a été baptisée, contamine depuis octobre 2006 le Var3. Le premier cas, en France, a été recensé à Sanary, dans une propriété privée. Puis s'est propagé sur les communes de Six-Fours, La Seyne, Toulon, Hyères-les-Palmiers, Lavandou, La Croix-Valmer, Cavalaire, tout autour du golfe de Saint-Tropez, jusqu'au cap d'Antibes.

Ce ravageur est bien plus redoutable que le Paysandisia archon, autre nuisible des palmiers, qui est installé depuis déjà quelques années dans le sud de l'Europe. Les premiers symptômes d'une attaque par le Charançon Rouge n'apparaissent que bien après le début de l'infestation. Les dégâts internes sont particulièrement importants, les arbres fortement attaqués perdent la totalité de leurs palmes et meurent après le pourrissement complet du tronc. Toutes les communes littorales ainsi que les professionnels de la filière sont mobilisés dans la lutte contre cette invasion4.

Une nouvelle invasion du charançon rouge a été repérée en 2007 sur un palmier de Bordighera (qu'il a fallu abattre et brûler), ville italienne située près de la frontière française, au bord de la Méditerranée. Cette prolifération suscite des inquiétudes et nécessite la mise en œuvre de procédures radicales pour éviter l'infestation des quelque 50 000 palmiers recensés dans les Alpes maritimes5.

Du Var, le charançon s'est propagé dans toute la région PACA, en Corse et dans le Languedoc.

Il fait en France l'objet d'un arrêté national contre l'espèce6.

En août 2012 il a été détecté en Principauté de Monaco (secteur des Monéghetti, à proximité du Parcours Vita). En avril 2013, il a été détecté à Ploemeur dans le département du Morbihan sur un lot de Phoenix canariensis importés d'Espagne.

Info : Source Wikipédia ( développée, car je suppose que pas beaucoup ouvrent les liens ! )

palmier nm_153481_px_640_

palmier_attaque_par_le_charancon_rouge

pamier mort11735912

Pourquoi cette note ?

Parce que j'ai vu une émission très intéressante à la télévision;

pour la politique et les évènements d'actualité, rendez- vous chez :

http://juliettedu03.canalblog.com/archives/2014/09/15/30590904.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=juliettedu03

Qui pour une fois à ouvert les commentaires ! Elle me fait "marrer" .

 Bientôt vous aurez, si vous êtes gentil(le)s une promenade dans le Beaujolais...

P1100347

Posté par remiche à 16:23 - Botanique
Tags : , , , ,

29 décembre 2013

29 30 31 ...

2013 s'achève,

Il reste 3 jours à "tirer" !

Faire une dernière publication, n'est pas une chose aisée; et vous le comprendrez sans doute; que dire ? Qu'écrire ?

Inutile de "brasser" ...

Aussi, je tiens à vous remercier pour votre fidélité et vos commentaires, que je lis toujours avec beaucoup d'attention et de bonheur; Juliette, pour les publicités cela ne dépend pas de moi, Raymond vient de vérifier et il n'avait pas de problème. Ma santé à ce jour, rien de nouveau, état stationnaire qui doit un jour s'améliorer comme par miracle, mais après beaucoup de patience; je ne souhaite à personne d'être sous l'emprise de l'algodystrophie, c'est à peine concevable, mais bien réel et surtout très invalidant, j'en resterai là, si je n'avais pas mon époux, je ne pourrais pas rester à la maison; je ne me reconnais plus ( il y a dans la vie des situations inexpliquées).

Noël s'est passé, du "mieux" possible, avec le soir nos amis les "Nuguet" qui sont venus chez nous partager le repas, mais à 22 h 30, j'étais au lit. Le 25 décembre, nous avions nos enfants, c'est un grand bonheur de les avoir; nous avons échangé des cadeaux qui sont toujours bien accueillis et ne seront ni échangés, ni vendus sur "internet" ! Car ils sont précieux et offerts avec Amour.

Je vais "tristement" tourner la dernière page de ce blog, pour cette année 2013; j'attendais la retraite de mon époux, elle est arrivée et nous avons eu la joie de fêter "ça" dignement entourés d'ami(e)s, famille...mais j'étais plâtrée à cause de ce "petit péroné" cassé qui a causé tout un engrenage de "bavures" qui font que je vois 2013 d'un sale oeil !

Voilà, je n'en dirai pas plus, à quoi bon se lamenter, quand il faut croire qu'au bout du tunnel la lumière me permettra je l'espère de "revenir" à la vie, vous savez, celle dont vous me dites souvent, ces mots : "courage, tu en as, tiens bon, la vie est belle..." vous avez raison, alors que 2014 s'offre à moi sous de meilleurs auspices.

D'ailleurs, il ne faut pas s'arrêter là, le chemin va continuer, je vous offrirai encore des sujets, divers, variés, pour que vous preniez plaisir à me lire; aussi à l'année prochaine.

1 meilleurs-voeux-boule

2 merci-voeux-neige

3 meilleurs-voeux-pro

4 amitie-voeux

Je tiens à rajouter, que je n'ai pas été aussi forte que notre amie Agathe,

http://www.agathejolybois.net/

qui a tenu son blog avec tant d'amitié et de belles idées . Et puis "80alattaque" qui se décarcasse avec Canalblog sans pitié,

http://80alattaque.canalblog.com

elle peut être félicitée pour ses publications . Mais aussi, sans faire de jalousie, Olivier qui a suivi mon "pauvre blog"

http://blogoliviersc.org/

Des mots importants pour moi :

- partage

- amitié

- santé

- bonheur partagé

5 6c29324a

6 bonne-annee-champagne

03 juillet 2013

Au sujet du vin, ce breuvage divin ( je sais il y a une formule " L'abus d'alcool est dangereux pour la santé").

J'ai eu à corriger le manuscrit d'un prochain ouvrage de mon ami Hubert Piat

"Vin et médecine"

il reprend

un passage de Omar Khayyam

qu'il m'autorise à déposer ici

en avant première

http://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_Khayyam

c'est long à lire

mais

tellement "délicieux"

Cet « Astronome qui ne croyait pas au ciel », « ce Gainsbourg persan », « ce soufi magnifique mystique», fut un remarquable mathématicien qui vécut d’environ 1048 à 1123. Il étudia et traita plus particulièrement des équations cubiques.

Sur les 170 quatrains soit 680 vers du Rubayat, 50 participent à la glorification du vin.

raisins-mo

 

 Lorsque j’entends disserter sur les joies réservées aux Elus

Je me contente de dire « Je n’ai confiance que dans le vin ».

XLII

 Je bois du vin comme la racine du saule boit l’onde claire du torrent

Allah seul est Allah

Allah sait tout, dis-tu ? Quand il m’a créé, il savait que je croirai au vin.

Si je m’abstenais de boire, la science d’Allah serait en défaut.

CXXII

Une telle odeur de vin émanera de ma tombe,

Que les passants seront enivrés.

Une telle sérénité entourera ma tombe,

Que les amants ne pourront s’en éloigner.

 Tous les royaumes pour une coupe de vin précieux !

Tous les livres et toute la science des hommes pour une suave odeur de vin !

Tous les hymnes d’amour pour la chanson du vin qui coule !

Toute la gloire de Féridoun pour le chatoiement sur cette urne !

C LXVI

 Le vin procure aux sens une ivresse pareille à celle des Elus.

Il nous rend notre jeunesse, il nous rend ce que nous avons perdu et il nous donne ce que nous désirons.

Il nous brûle comme un torrent de feu,

Mais il peut aussi changer notre tristesse en eau rafraîchissante.

 Les rhéteurs et les savants silencieux sont morts

Sans avoir pu s’entendre sur l’être et le non-être.

Ignorants, mes frères, continuons à savourer le jus de la grappe,

Et laissons ces grands hommes se régaler de raisins secs

 Bois du vin, car tu dormiras longtemps sous la terre.

 Du vin ! Ecoutez mes plaisanteries

Du vin, des roses, des chants de luth et ton indifférence à ma tristesse, bien-aimée

 Du vin ! Du vin, en torrent ! Qu’il bondisse dans mes veines !

Qu’il bouillonne dans ma tête ! Des coupes…

Ne parle plus ! Tout n est que mensonge.

Des coupes… Vite ! J’ai déjà vieilli…

 J’avais sommeil

La sagesse me dit : « Les roses du Bonheur ne parfument jamais le sommeil.

Au lieu de t’abandonner à ce frère de la Mort, bois du vin.

Tu as l’Eternité pour dormir.»

 Les savants ne t’apprendront rien,

Mais la caresse des longs cils d’une femme te révélera le bonheur

N’oublies pas que tes jours sont comptés et que tu seras bientôt la proie de la terre,

 Achète du vin, emporte-le à l’écart, puis laisse-le te consoler.

Bois du vin, et contemple la lune

En évoquant les civilisations qu’elle a vues s’éteindre

 Que sont tous nos amis devenus ? J’entends encore leurs chansons dans la taverne

Sont-ils morts ou sont-ils ivres d’avoir vécu ?

 Dans une taverne,

Je demandais à un vieux sage de me renseigner sur ceux qui sont partis.

Il m’a répondu :

« Ils ne reviendront pas, c’est tout ce que je sais. Bois du vin ! »

Boire du vin, prendre du bon temps, voila ma règle

Ne me préoccuper ni de créance, ni de croyance, voilà ma religion

A cette fiancée qu’est le monde, j’ai dit « Que veux-tu comme douaire ? »

Elle m’a répondu : « La tranquillité de ton cœur ».

 Toute ma jeunesse refleurit aujourd’hui !

Du vin ! Du vin ! Que ses flammes m’embrasent !

Du vin ! N’importe lequel !... Je ne suis pas difficile.

Le meilleur, croyez bien, je le trouverai amer comme la vie

L’aurore a comblé de roses la coupe du ciel.

Dans l’air de cristal s’égoutte le chant du dernier rossignol

L’odeur du vin est plus légère. Dire qu’en ce moment des insensés rêvent de gloire et d’honneur !

Que ta chevelure est soyeuse, ma  bien-aimée

Quand l’ombre de la Mort s’allongera vers moi, quand la gerbe de mes jours sera liée,

Je vous appellerai, et vous m’emporterez, ô amis !

Lorsque je serai devenu poussière, vous façonnerez, avec mes cendres, une urne que vous remplirez de vin.

Peut-être alors, me verrez-vous revivre.

Le vin seul te délivrera de tes soucis.

Le vin, seul, t’empêchera d’hésiter entre les soixante-douze sectes

Ne te détourne pas du magicien

Qui a le pouvoir de te transporter dans la contrée de l’oubli.

Bois du vin car tu dormiras longtemps sous la terre

Sans compagnon, sans ami, sans femme.

Bois du vin ! Tu recevras de la vie éternelle.

Le vin est le seul philtre qui puisse te rendre ta jeunesse.

Divine saison des roses, du vin et des amis sincères !

Jouis de cet instant fugitif qu’est la vie.

 Rien ne m’intéresse plus. Lève-toi pour me verser du vin !

Ce soir, ta bouche est la plus belle rose de l’univers…

Du vin ! Qu’il soit vermeil comme tes joues,

Et que mes remords soient aussi légers que tes boucles !

XVI

 

Moi, je n’affirme qu‘une chose

Le vin détruit nos soucis et nous donne la quiétude parfaite

 Du vin ! Mon cœur malade veut ce remède !

Du vin, au parfum musqué ! Du vin, couleur de rose !

Du vin pour éteindre l’incendie de ma tristesse !

Du vin, et ton luth aux cordes de soie, ma bien-aimée.

 Bois du vin ! Trêve de discours superflus !

 Un peu plus de vin, ma bien-aimée !

Tes joues n’ont pas encore l’éclat de la rose

Un peu moins de tristesse, Khayyâm

Ta bien-aimée va te sourire

 CXLIV

 Bois du vin doré, il est pour l’esprit le seul repos, baume incomparable pour le cœur blessé.

Le vin seul te délivre de tes soucis,

Ne te détourne pas de ce magicien

Qui a le pouvoir de te transporter

Dans la contrée de l’oubli.

 Du vin ! Mon cœur malade veut ce remède !

Du vin, au parfum musqué ! Du vin, couleur de rose !

Du vin pour éteindre l’incendie de ma tristesse !

Du vin, et ton luth aux cordes de soie, ma bien-aimée.

Le ramazan est fini. Corps épuisés, âmes fanées, la joie revient !

Les conteurs savent des histoires nouvelles.

Les porteurs de vin, les marchands de rêve lancent leurs appels. Mais je n’entends pas celui qui me rendra la vie, celui de ma bien-aimée.

LX

La lune du Ramazan vient d’apparaître.

Demain, le soleil baignera une ville silencieuse.

Les vins dormiront dans les urnes

Et les jeunes filles dans l’ombre des bosquets.

XCIV

 Si tu es ivre, Khayyâm, sois heureux !

CXXXV

 

Il n’est pas dans l’Univers rien que je connaisse

Je vois même le fond d’une prouesse

Et bien, puissé-je, ami, perdre tout mon savoir

Si je sais un état au dessus de l’ivresse

Considère avec indulgence les gens qui s’enivrent

III

Notre trésor ? Le vin. Notre palais ? La taverne.

Nos compagnes fidèles ? La soif et l’ivresse

VII

 

Quand suis-je né ? Quand mourrais-je ?

Aucun homme ne peut évoquer le jour de sa naissance et désigner celui de sa mort

Viens, ma souple bien-aimée

Je veux demander à l’ivresse de me faire oublier que nous ne saurons jamais.

XXI

 Puisque tu ignores ce que te réserve demain,

Efforce-toi d’être heureux aujourd’hui.

Prends une urne de vin, va t’asseoir au clair de lune,

Et bois, en te disant que la lune te cherchera peut être vainement demain.

V

Va t’asseoir et bois ! Tu jouiras d’un bonheur que Mahmoud n’a jamais connu.

LXIV

 A la puissance de Kai-Kaous, à la gloire de Kai-Kobad,

Aux richesses du Khorasan, je préfère une urne de vin.

XCII

 Certains philosophes grecs, dis-tu, pouvaient proposer cent énigmes à leurs auditeurs ?

Mon indifférence là-dessus est totale. Apportes du vin et joue du luth.

XCVIII

 Ignorant qui te croit savant, je te regarde suffoquer entre l’infini du passé et l’infini de l’avenir.

Tu voudrais planter une borne entre ces deux infinis et t’y jucher.

Va plutôt t’asseoir sous un arbre,

Près d’un flacon de vin qui te fera oublier ton impuissance.

CXXXIX

 

Du bonheur nous ne connaissons que le nom.

Notre plus vieil ami est le vin nouveau.

Du regard et de la main, caresse notre seul bien

Qui ne soit pas décevant, l’urne pleine de sang de la vigne.

LVI

 

Dédié aux flammes de l’aurore le vin de ta coupe pareille à la tulipe printanière !

Dédie au sourire d’un adolescent le vin de ta coupe pareille à sa bouche !

Bois,

Et oublie que le poing de la douleur te renversera bientôt.

LXXVIII

 

Seigneur, Ô Seigneur, réponds-nous !

Tu nous as donné des yeux, et tu as permis que la beauté de tes créatures nous éblouisse…

Tu nous as donné la faculté d’être heureux, et tu voudrais que nous renoncions à jouir des biens de ce monde ?

Mais cela nous est aussi impossible que de renverser une coupe sans répandre le vin qu’elle contient.

CXII

 

Comme le ciel répand ses fleurs sur la terre,

Je verse dans ma coupe noire du vin rose

CXXI

 

Au printemps, je vais quelquefois m’asseoir à la lisière d’un champ fleuri.

Lorsqu’une belle jeune fille m’apporte une coupe de vin,

Je ne pense guère à mon salut.

Si j’avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu’un chien.

XXV

 

Vous dites que le vin est le seul baume ?

Apportez-moi tout le vin de l’univers !

Mon cœur a tant de blessures…

Tout le vin de l’univers, et que mon cœur garde ses blessures !

 CXXXVII

 Quelle âme légère, celle du vin !

Potiers, pour cette âme légère, faites aux urnes des parois bien lisses !

Ciseleurs de coupes, arrondissez-les avec amour,

Afin que cette âme voluptueuse puisse doucement se caresser à de l’azur !

CXXXXVIII

 Le vin a la couleur des roses.

Le vin n’est peut-être   pas le sang de la vigne, mais celui des roses.

Cette coupe n’est peut-être pas du cristal, mais de l’azur figé.

La nuit n’est peut-être que la paupière du jour.

CXXVI

 Je ne me préoccupe pas de savoir où je pourrais acheter le manteau de la Ruse et du Mensonge

Mais je suis toujours à la recherche de bon vin. Ma chevelure est blanche.

J’ai soixante-dix ans. Je saisis l’occasion d’être heureux aujourd’hui,

Car demain, je n’en aurai peut-être plus la force.

C

 Ivre ou altéré, je ne cherche qu’à dormir.

J’ai renoncé à savoir ce qui est bien, ce qui est mal.

Pour moi, le bonheur et la douleur se ressemblent.

Quand un bonheur m’arrive, je ne lui accorde qu’une petite place, car je sais qu’une douleur le suit.

CLV

 On me dit : "Ne bois plus, Khayyâm ! "

Je réponds : « Quand j’ai bu, j’entends ce que disent les roses,

Les tulipes et les jasmins.

J’entends même ce que ne peut me dire ma bien-aimée.»

LXXXII

 A quoi réfléchis-tu, mon ami ? Tu penses à tes ancêtres ?

Ils sont poussière dans la poussière

Tu penses leurs mérites ? Regarde-moi sourire.

Prends cette urne et buvons en écoutant sans inquiétude le grand silence de l’univers.

LXXXIII

 Notre trésor ? Le vin. Notre palais ? La taverne. Nos compagnes fidèles ? La soif et l’ivresse. Nous ignorons l’inquiétude car nous savons que nos âmes, nos cœurs, nos coupes et nos robes maculées n’ont rien à craindre  de la poussière, de l’eau et du feu.

Le Koran, ce livre suprême, les hommes le lisent quelques fois, mais qui s’en délecte chaque jour ?  Sur le bord de toutes les coupes pleines de vin est ciselée une secrète maxime de sagesse que nous sommes bien obligés de savourer.

VI

 

bacchus-adolescent-jpg

 http://mlg-ecrivain.e-monsite.com/pages/mes-ecrits/le-concours-texteimage/coupe-de-vin-2009.html

voilà un peu de lecture

pour

1 / oublier le sale temps

ciel gris, humide, pluie, froid

2 / boire un petit coup

sera peut-être "souverain"

dossier_alcoolet

n'oublions pas dans TOUT ça

un anniversaire

franz_kafkas_130th_birthday-1976005-hp

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Kafka

Posté par remiche à 09:56 - Livre
Tags : , , , , , , ,

20 mai 2013

Thierry le frère de Nadine, amie de Anne !

Nadine s'adresse à ses connaissances :
" Bonjour à tous,
Je vous ai souvent parlé de mon frère http://www.thierrymonfray.fr/ et des difficultés qui sont les siennes mais aussi de tous ceux qui sont touchés par cette horrible maladie, pour qui la vie quotidienne est devenue un enfer. Effectivement Thierry reste debout même s'il est en fauteuil tant sa volonté est grande; il fait encore des projets dont un film sur sa maladie avec son amie Clémentine Célarié.
L'idée est de pouvoir le diffuser sur France 2 mais il manque de l'argent pour sa réalisation d'où l'appel de Clémentine que vous trouverez avec l'adresse jointe.
Souvent, certains m'ont demandé : "qu'est ce qu'on peut faire pour lui ?"
Voilà une occasion, toutes les participations même modestes seront les bienvenues.
Faites connaitre ce projet si autour de vous, vous avez des amis qui peuvent être sensibilisés.
MERCI ! ! "

monfray

 

 cliquez sur le lien ci-dessus pour comprendre ce dont il s'agit clementine-celarie-637x0-1http://fr.wikipedia.org/wiki/Scl%C3%A9rose_lat%C3%A9rale_amyotrophique

SLA 2426590649_1http://blog.fondation-thierrylatran.eu/2010/09/17/projets-2009-de-la-fondation-thierry-latran-mieux-comprendre-le-role-des-cellules-gliales-et-des-macrophages/

Mphagece message pour aider Nadine avec son mail qui est un appel "au-secours", ça n'arrive pas qu'aux autres, aussi mon blog est un instrument de partage, de diffusion, et là un sujet particulièrement touchant, sur la réalisation d'un film qui devrait ouvrir les yeux, sensibiliser sur cette maladie SLA

aussi arrêtez-vous quelques instants

&

surtout cliquez sur le lien que je dépose encore ici

http://initiative-ethique.fr/2013/05/02/soutenez-le-film-debout-de-clementine-celarie-sur-la-sclerose-laterale-amyotrophique/

Posté par remiche à 05:20 - Reçu par mail .
Tags : , , , , , ,


09 mars 2013

Au lieu de dire "indignez-vous" j'ai une envie soudaine de vous dire "oubliez-tout" ...

c'est vraiment

démoralisant

de lire chez Juliette sa note et les commentaires (il y a d'ailleurs le mien)

http://juliette03.over-blog.org/article-indignez-vous-115967291.html

certains commentaires chez moi pour le 8 mars de quoi se flinguer

mialjo

http://www.demain.me/article-je-m-indigne-ou-je-m-indigne-pas-115991076.html

petite fourmi

ginette

http://freeart.midiblogs.com/archive/2013/03/03/oranges-mecaniques.html

point excla pour rémi

je ne vois que du

page noirealors pour changer les idées

"Passe le temps sur mon pays"

passe le temps sur mon pays Jj1707315474http://vimeo.com/couchmode/romannemec/videos/sort:date/48977532

cliquez sur le lien ci-dessus

pour

oubliez

l'espace d'un instant

le chômage

les femmes battues

les terroristes

le diabète

le SIDA

le cancer

les suicides

Parkinson

l'hémochromatose

l'hiver

les guerres

la malbouffe

les politiques

etc

croyez plutôt aux

miraclehttp://www.directmatin.fr/insolite/2013-03-07/il-retrouve-la-vue-apres-un-passage-dans-une-grotte-sacree-415340

 dernière info du matin

pour mettre un peu de rose ici

roses 1

merci

pat06

Affiche_exporose-2013_web

11 février 2013

En ce jour : Notre-Dame-de-Lourdes !

11 février 1858

DSCN4806

DSCN4813

DSCN48264 photos personnelles de mai 2007

lors d'un petit séjour dans cette région à Biarritz

où nous devions rencontrer une "écrivaine" fantôme

dont je tairai le nom

"quand le virtuel ne devient jamais réel"

pas besoin de lui faire de la publicité

DSCN4866

GIFbonne semaine-divers-11-01--19-

Posté par remiche à 02:11 - les journées diverses
Tags : , , , ,

05 janvier 2013

Prescription médicale efficace à 100 % et remboursée à 100 % .

Quadrithérapie

 La paix dans le couple !

Après plusieurs années de recherches, les laboratoires Pfizer annoncent
l'arrivée en pharmacie d'un nouveau traitement qui atténue les conflits
de couple, tout en occasionnant très peu d'effets secondaires. Il s'agit
en fait d'une "quadrithérapie", à prendre par Monsieur tous les jours
au moment des repas :
1. DICOMMEL
2. FAICOMMEL
3. PENSCOMMEL
4. PIFERMLA
Testés en
laboratoire, ces médicaments procurent une véritable sensation de bien
être, de tranquillité, de PAIX.

Pour ceux qui auraient quelques difficultés avec le "DICOMMEL"

il existe un générique le "DIKELLARAISON" mais son goût est, parait-il,
amer.

bon weekend

Posté par remiche à 01:05 - Découverte
Tags : , , , , ,

22 octobre 2012

Annie Girardot : "un jour / un destin".


Un jour, un destin : Annie Girardot, le... par francetvpluzz

quand par le biais d'une émission, nous rentrons dans l'intimité d'une vedette de cinéma

avec la présence de sa fille et petite fille

Annie Giradot sa fille et petite fillephoto du web en 2007

Annie Girardot retient notre regard

http://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Girardot

une femme

une vie

qui n'a pas été un long fleuve tranquille

des grands moments d'émotion tout au long de cette émission


Annie Girardot "Les césars" par lamemoiredesam

et là nous ne pouvons que rester dans le silence

http://www.wat.tv/video/ainsi-va-vie-temoignage-annie-3g56t_2eyxv_.html

pour terminer

des images

quelques mots forts

 

P1050885

Posté par remiche à 06:30 - People
Tags : , , , , , , , , ,

16 octobre 2012

Un cri de révolte !

j'accuse_Aurore_janv_98Et moi que m'arrive-t-il ?

Je suis révoltée de voir le comportement inadmissible de gens qui se disent de bons citoyens; qui se permettent de juger, de rejeter sans distinction face à des situations qui ne leur appartiennent pas !

Je ne supporte plus l'hypocrisie, le mensonge, la jalousie, la médisance, l’intolérance, l’injustice et tant d’autres sentiments abjects...

  Pourquoi en suis-je arrivée là ?

Je voyage sur de nombreux blogs, sites et je réalise qu’il y a des propriétaires de ces supports qui guettent des commentaires, qui se gargarisent et se glorifient des statistiques qu’ils observent derrière le « rideau ».

En revanche ces gens là ne daignent même pas venir rendre une visite de politesse, ils passent à travers la toile pour faire preuve de voyeurisme sans laisser trace de leur passage.

Alors, même si mon blog est vital pour moi, même s’il me tient à cœur, je vais prendre un peu de recul et soutenir dans sa démarche mon amie Juliette, me retirer quelques temps dans ma bulle automnale pour réfléchir.

http://juliette03.over-blog.org/

 Des ami(e)s souffrent moralement, d’autres sont dans une vraie détresse face à la maladie, aussi je veux rester dans l’ombre et leur dire que je suis là dans leur combat, par la pensée mais aussi par mon exemple de vie, oui sans avoir les chevilles qui enflent, je suis fière d’être ce que je suis, ce que j’ai fait de ma vie.

Je veux que les mots que je dépose ici soient pour ces ami(e)s là.

Je rajouterai aussi ceux de cette petite mère

La vie est une chance, saisie la !
La vie est beauté, admire la !
La vie est béatitude, savoure la !
La vie est un rêve, fais en une réalité !
La vie est un défi, fait lui face !
La vie est un devoir, accomplis le !
La vie est un jeu, joue la !
La vie est précieuse, prends en soin !
La vie est une richesse, conserve la !
La vie est amour, jouis en !
La vie est mystère, perces le !
La vie est promesse, remplis la !
La vie est tristesse, surmonte la !
La vie est un hymne, chante la !
La vie est combat, accepte le !
La vie est aventure, oses la !
La vie est bonheur, mérites le !
La vie est la vie, defends la !

MERE TERESA

 Alors n'oubliez jamais que notre vie vaut la peine d'être vécue, si la maladie nous tombe dessus, il faut la combattre, la médecine a fait des progrès énormes, il faut y croire et faire en sorte d'être plus fort(e)

pour mener un combat que nous ne voulons pas forcément .

Tenir bon aussi devant ces gens qui détruisent par leur méchanceté, qui n'admettent pas la discussion, qui se prennent pour le nombril du monde !

Non à ce monde d'aujourd'hui où des mots n'ont plus pignon sur rue : humain, amitié, partage, sincérité ..

Chez nous un arbre va être abattu et pour moi il symbolise rupture .

pin d'alepIl était arrivé dans une enveloppe, papa encore vivant avait dit :

"s'il pousse, je me fais curé"

il a tellement grandi qu'il détruit tout avec ses racines et les chenilles processionnaires s'en donnent à coeur joie

Cocon-Chenilles-Processionnairesimages du web

aussi c'est décidé,

un arbre va tomber dans peu de temps

 

blog en pause 161012la pensée du jour vient d'arriver

aussi clin d'oeil à mon amie très chère dont je tairai le nom

1610

Posté par remiche à 09:30 - Humeur !
Tags : , , , ,