03 novembre 2014

Et si, je vous disais "au-revoir" ou "adieu" ?

 

Je ne sais vraiment plus quoi vous offrir ! ?

Je vais me retirer en douceur, même si c'est douloureux ..

Capsurtonobjectif

3c464d79

Est-ce que j'ai été trop "vache" avec les Anonymes ?

Posté par remiche à 15:07 - Actualité du blog
Tags : , ,


20 mai 2013

Thierry le frère de Nadine, amie de Anne !

Nadine s'adresse à ses connaissances :
" Bonjour à tous,
Je vous ai souvent parlé de mon frère http://www.thierrymonfray.fr/ et des difficultés qui sont les siennes mais aussi de tous ceux qui sont touchés par cette horrible maladie, pour qui la vie quotidienne est devenue un enfer. Effectivement Thierry reste debout même s'il est en fauteuil tant sa volonté est grande; il fait encore des projets dont un film sur sa maladie avec son amie Clémentine Célarié.
L'idée est de pouvoir le diffuser sur France 2 mais il manque de l'argent pour sa réalisation d'où l'appel de Clémentine que vous trouverez avec l'adresse jointe.
Souvent, certains m'ont demandé : "qu'est ce qu'on peut faire pour lui ?"
Voilà une occasion, toutes les participations même modestes seront les bienvenues.
Faites connaitre ce projet si autour de vous, vous avez des amis qui peuvent être sensibilisés.
MERCI ! ! "

monfray

 

 cliquez sur le lien ci-dessus pour comprendre ce dont il s'agit clementine-celarie-637x0-1http://fr.wikipedia.org/wiki/Scl%C3%A9rose_lat%C3%A9rale_amyotrophique

SLA 2426590649_1http://blog.fondation-thierrylatran.eu/2010/09/17/projets-2009-de-la-fondation-thierry-latran-mieux-comprendre-le-role-des-cellules-gliales-et-des-macrophages/

Mphagece message pour aider Nadine avec son mail qui est un appel "au-secours", ça n'arrive pas qu'aux autres, aussi mon blog est un instrument de partage, de diffusion, et là un sujet particulièrement touchant, sur la réalisation d'un film qui devrait ouvrir les yeux, sensibiliser sur cette maladie SLA

aussi arrêtez-vous quelques instants

&

surtout cliquez sur le lien que je dépose encore ici

http://initiative-ethique.fr/2013/05/02/soutenez-le-film-debout-de-clementine-celarie-sur-la-sclerose-laterale-amyotrophique/

Posté par remiche à 05:20 - Reçu par mail .
Tags : , , , , , ,

20 mars 2013

La compassion : êtes-vous prêt à Aimer ?

un simple mot

un vaste sujet de plus en plus d'actualité

merci à mon ami JY

La compassion : la découvrir, la cultiver, la comprendre.
Un film de Sébastien Lilli.

Dans une société en profonde quête de sens et de renouveau, l'idée de remettre l'humain au centre de nos vies est séduisante, mais pourquoi et comment le vivre au quotidien ? Ecrivains, médecins, scientifiques, historiens des religions, philosophes, et cinéastes ont accepté de livrer leur point de vue sur la compassion...

Avec Fabrice Midal, Leili Anvar, Frédéric Lenoir, Christophe André, Thierry Janssen, Olivier Chambon, Matthieu Ricard, Bernard Werber, Jan Kounen, Véronique Jannot, Vahina Giocante, et Philippine Leroy-Beaulieu.

Posté par remiche à 03:20 - Découverte
Tags : , , , , , , , , , ,

28 février 2013

Et le blog cessera ...avec la venue de Mars, faute de motivation. Sauf "exception" ! ! Vous en doutez ? Vous pouvez !

préambule

avec

Pierre Corneille

Sous moi donc cette troupe s'avance,
Et porte sur le front une mâle assurance.
Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !
J'en cache les deux tiers, aussitôt qu'arrivés,
Dans le fond des vaisseaux qui lors furent trouvés;
Le reste, dont le nombre augmentait à toute heure,
Brûlant d'impatience, autour de moi demeure,
Se couche contre terre, et sans faire aucun bruit
Passe une bonne part d'une si belle nuit.
Par mon commandement la garde en fait de même,
Et se tenant cachée, aide à mon stratagème;
Et je feins hardiment d'avoir reçu de vous
L'ordre qu'on me voit suivre et que je donne à tous.
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles;
L'onde s'enfle dessous, et d'un commun effort
Les Maures et la mer montent jusques au port.
On les laisse passer ; tout leur paraît tranquille;
Point de soldats au port, point aux murs de la ville.
Notre profond silence abusant leurs esprits,
Ils n'osent plus douter de nous avoir surpris;
Ils abordent sans peur, ils ancrent, ils descendent,
Et courent se livrer aux mains qui les attendent. Nous nous levons alors, et tous en même temps
Poussons jusques au ciel mille cris éclatants.
Les nôtres, à ces cris, de nos vaisseaux répondent;
Ils paraissent armés, les Maures se confondent,
L'épouvante les prend à demi descendus;
Avant que de combattre ils s'estiment perdus.
Ils couraient au pillage, et rencontrent la guerre;
Nous les pressons sur l'eau, nous les pressons sur terre,
Et nous faisons courir des ruisseaux de leur sang,
Avant qu'aucun résiste ou reprenne son rang.
Mais bientôt, malgré nous, leurs princes les rallient,
Leur courage renaît, et leurs terreurs s'oublient
La honte de mourir sans avoir combattu
Arrête leur désordre, et leur rend leur vertu.
Contre nous de pied ferme ils tirent leurs alfanges;
De notre sang au leur font d'horribles mélanges.
Et la terre, et le fleuve, et leur flotte, et le port,
Sont des champs de carnage où triomphe la mort.
Ô combien d'actions, combien d'exploits célèbres
Sont demeurés sans gloire au milieu des ténèbres,
Où chacun, seul témoin des grands coups qu'il donnait,
Ne pouvait discerner où le sort inclinait ! J'allais de tous côtés encourager les nôtres,
Faire avancer les uns et soutenir les autres,
Ranger ceux qui venaient, les pousser à leur tour,
Et ne l'ai pu savoir jusques au point du jour.
Mais enfin sa clarté montre notre avantage;
Le Maure voit sa perte, et perd soudain courage
Et voyant un renfort qui nous vient secourir,
L'ardeur de vaincre cède à la peur de mourir.
Ils gagnent leurs vaisseaux, ils en coupent les câbles,
Poussent jusques aux cieux des cris épouvantables,
Font retraite en tumulte, et sans considérer
Si leurs rois avec eux peuvent se retirer.
Pour souffrir ce devoir leur frayeur est trop forte;
Le flux les apporta, le reflux les remporte;
Cependant que leurs rois, engagés parmi nous,
Et quelque peu des leurs, tous percés de nos coups,
Disputent vaillamment et vendent bien leur vie. À se rendre moi-même en vain je les convie :
Le cimeterre au poing ils ne m'écoutent pas;
Mais voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats,
Et que seuls désormais en vain ils se défendent,
Ils demandent le chef; je me nomme, ils se rendent.
Je vous les envoyai tous deux en même temps;
Et le combat cessa faute de combattants.

(Le Cid, extrait acte IV, scène 3)

1

lassitude

 

jpg_lassitude-15729http://www.artistesdauvergne.org/spip.php?article91

Lassitude

De la douceur, de la douceur, de la douceur !
Calme un peu ces transports fébriles, ma charmante.

Même au fort du déduit parfois, vois-tu, l’amante
Doit avoir l’abandon paisible de la sœur.

Sois langoureuse, fais ta caresse endormante,
Bien égaux tes soupirs et ton regard berceur.
Va, l’étreinte jalouse et le spasme obsesseur
Ne valent pas un long baiser, même qui mente !

Mais dans ton cher cœur d’or, me dis-tu, mon enfant,
La fauve passion va sonnant l’olifant ! ...
Laisse-la trompetter à son aise, la gueuse !

Mets ton front sur mon front et ta main dans ma main,
Et fais-moi des serments que tu rompras demain,
Et pleurons jusqu’au jour, ô petite fougueuse !

Paul Verlaine

   

2

fatigue

 

fatigue1Web

3

empathie

 

Empathie (6)

http://projetrelationnel.blogspot.fr/2012/02/empathie-de-lautre-cote-de-ton-regard.html

Et voilà c'est parti mon "kiki"

 vous allez vous dire : "elle nous a déjà fait le coup"

Effectivement, cela ne fera qu'une fois de plus, mais aussi une fois de moins, pas facile tous les jours d'être opérationnelle, enthousiaste, efficace, se donner des coups de pieds au "cul", est-ce une bonne méthode ?

Non, faire semblant de

 

sourire de francine_p

c'est possible

mais

à quel prix

 

souriez-love-vous-etes-filmes-130994235734


"LA GRANDE VADROUILLE", LES CITROUILLES par richardanthony

alors pour terminer

je viens de m'offrir et vous offrir un petit plaisir

en vous souhaitant une bonne fin février

bon jeudi coeurs

Posté par remiche à 02:28 - Etat d'âme
Tags : , , , , , , , ,


04 décembre 2012

Jean Ferrat toujours vivant !

un commentaire utile

" Pour ceux qui ne le sauraient pas, "Nuit et brouillard" est la traduction de "Nacht und Nebel" qui est le nom de code de la déportation lancé par les allemands.

Voilà je voulais faire partager cette info, car j'ai longtemps écouté cette chanson sans le savoir, et je l'ai appris récemment.

et après on va me dire que les cours d'histoire sont inutiles "

mais aussi un film                                                                                                          
" Nuit et brouillard": c'est le nom de code donné par les nazis pour désigner l'extermination des ennemis du régime. 
C'est le titre du film documentaire d'Alain Resnais dans les années 1960 sur le génocide. 
C'est aussi le titre de la chanson de Jean Ferrat pour rendre hommage à la mémoire des déportés en 1963.

Posté par remiche à 04:12 - Chanson
Tags : , , , ,

22 octobre 2012

Annie Girardot : "un jour / un destin".


Un jour, un destin : Annie Girardot, le... par francetvpluzz

quand par le biais d'une émission, nous rentrons dans l'intimité d'une vedette de cinéma

avec la présence de sa fille et petite fille

Annie Giradot sa fille et petite fillephoto du web en 2007

Annie Girardot retient notre regard

http://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Girardot

une femme

une vie

qui n'a pas été un long fleuve tranquille

des grands moments d'émotion tout au long de cette émission


Annie Girardot "Les césars" par lamemoiredesam

et là nous ne pouvons que rester dans le silence

http://www.wat.tv/video/ainsi-va-vie-temoignage-annie-3g56t_2eyxv_.html

pour terminer

des images

quelques mots forts

 

P1050885

Posté par remiche à 06:30 - People
Tags : , , , , , , , , ,

19 octobre 2012

Purée de punaise !

P1050839

P1050840

P1050842

  1. Nom désignant de nombreuses sortes d’insectes, souvent de forme plate, qui sentent très mauvaislorsqu’on les effraie ou les écrase.
    • C’est ainsi que parmi les insectes nous trouvons beaucoup d’espèces d’animaux comme la punaise qui exhalent une odeur fétide.  
    • Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
      Échouages hideux au fond des golfes bruns
      Où les serpents géants dévorés des punaises
      Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !
      (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre)
  2. (Familier) (Par extension) Personne malveillante.
  3. Petit clou court, à tête plate et large, dont on se sert pour fixer au mur ou sur une planche des feuilles de papier, des images, des affiches, etc.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Punaise

punaise-1-5mon photographe n'a pas été très bon ce "coup" là

je vous ai donc trouvé une image plus représentative

cette année elles sont très prolifiques

 

    • Punaise !

      interjection populaire exprimant la surprise, le dépit, etc.
    • Punaise de sacristie,

      bigote.....attention, au féminin, mais aussi bigot au masculin et alors là, il y a matière à déblatérer, n'est-ce pas mon ami Mickey !
    • quelques mots ne sont pas inutiles ...

Guerrier redoutable, bigot ascétique, ses traits maigres et sévères conservaient l’expression farouche du soldat, et ils étaient également remarquables par la maigreur, fruit de l’abstinence, et par l’orgueil religieux du dévot satisfait de lui-même......

8rtaj5ml_1_-320x127

moby_dick12-hp

non

je ne saute pas du coq à l'âne

mais il faut se souvenir

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/google-doodle-google-fete-161e-anniversaire-roman-moby-dick-516920.html

http://fiches.lexpress.fr/livre/moby-dick_1783

pensez-vous que dans le baleinier il y avait des punaises

?

Sans doute ....

Aussi la chasse aux punaises : OUI !

La chasse à la baleine : NON !

http://blog.unesourisetmoi.info/?article760/la-peche-a-la-baleine-jacques-prevert-poemes

 

Posté par remiche à 06:19 - Règne animal
Tags : , , , , ,

17 septembre 2012

Absence / Silence !

musique-soupir"Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel "

Camille Belguise

(1894-1980)

seconde épouse de Jacques Chardonne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Chardonne

LE-GRAND-SILENCE_02-1024x674je serai absente 

je suis invitée pour une nuit ici

Panneau_Grande_Rue_de_la_Croix-Rousse_Lyon_4je vous laisse avec cette vidéo

qui

invite au silence


le grand silence par fontey

 &

sans faire de bruit

LAISSEZ UN COMn