26 mai 2014

Aujourd'hui !

La prière du pape au mur des Lamentations

Le souverain pontife achève son pèlerinage œcuménique en Terre sainte avec un arrêt devant un lieu saint du judaïsme.

Au troisième et dernier jour de sa tournée au Proche-Orient, le pape François s'est recueilli devant le mur des Lamentations à Jérusalem. Il a observé quelques minutes de silence devant ce lieu saint du judaïsme avant d'ouvrir une enveloppe blanche et de lire hors micro son message de prière. A l'instar de ses prédécesseurs Jean-Paul II et Benoît XVI, il a ensuite déposé l'enveloppe dans une fente du mur, comme le veut la tradition juive.

La veille, le pape François avait rencontré en fin de journée le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée à la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Une rencontre oecuménique historique en faveur de l'unité des chrétiens. Le souverain pontife a aussi marqué les esprits en priant au pied du mur de séparation construit par Israël pour se protéger des attentats palestiniens et en invitant les dirigeants des deux camps à venir prier au Vatican.

Posté par remiche à 16:22 - Religion
Tags : , , ,


13 avril 2014

Fête des Rameaux .

rameaux

rameaux16

rameaux63361029

Posté par remiche à 12:20 - Religion

19 mai 2013

Pentecôte !

PENTECÖTE6qdj9aw7http://lusile17.centerblog.net/rub-origine-de-la-pentecote-.html?ii=1

P1040306

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pentec%C3%B4te

en fait

aujourd'hui c'est dimanche = repos dominical

Pentecôte ou pas

mais

demain

Lundi de Pentecôte

alors

férié

?

ou pas férié

PENTECOTE2http://blog.jeunes-cathos.fr/2011/06/la-pentecote-le-bapteme-dans-lesprit-saint/

De circonstance

Posté par remiche à 10:09 - Religion
Tags : , , , ,

28 mars 2013

Semaine Sainte ...Le « n'ayez pas peur » de Jean-Paul II résonne encore !

Jeudi Saint

il pleut

je me souviens quand j'étais petite

c'était le jour des enfants

http://topchretien.jesus.net/tophumanitaire/?/222/la-place-de-lenfant-dans-la-bible

la bénédiction des enfants ou alors ma mémoire me fait défaut

et

puis

le dernier repas de Jésus

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeudi_saint

jeudi saint800px-Jacopo_Bassano_Last_Supper_1542

demain

Vendredi Saint

une de mes amies du "net" vient de me dire, qu'elle fera son chemin de croix

je ne le fais plus depuis un certain temps

près de chez nous

quelques photos du Chemin de Croix à St Joseph dans le Beaujolais

Sentier pittoresque de 300 m, au milieu des vignes, situé dans le hameau de St Joseph. Beau panorama.

Un site peu ordinaire ! Erigé par les paroissiens et les amis de St Joseph (hameau de Villié-Morgon), ce chemin de croix fut béni en 1934 par l'Archevêque de Lyon. Sentier pittoresque de 300 m, au milieu des vignes. A l'arrivée au calvaire, vue magnifique sur les coteaux environnants.

P1030563

P1030564

P1030565

P1030569

P1030571Samedi Saint

Vigile Pascale

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vigile_pascale

feu pascal1604553552La lumière

veillée pascalealors que vous soyez croyants ou non

peu d'importance

partager un repas convivial

Dimanche de Pâques

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2ques

IMG_0655

oeufs de paques et jonquilleshttp://www.latitudeouest.fr/fr/forfaits

 

printemps-paques-religieuxet

n'oubliez pas

le

changement d'heure

http://www.calendrier-365.fr/heure-d-ete-heure-d-hiver.html

Posté par remiche à 13:54 - Religion
Tags : , , , , ,

04 août 2011

En pensée à ARS aujourd'hui ..

SAINT JEAN-MARIE VIANNEY [1786-1859]
- Une vie sous le regard de Dieu -

Vie du Saint Curé - Principales biographies sur le Curé d’Ars

Vie du Saint Curé

Né le 8 mai 1786 à Dardilly, près de Lyon, dans une famille de cultivateurs, Jean-Marie Vianney connaît une enfance marquée par la ferveur et l'amour de ses parents. Le contexte de la Révolution française va cependant fortement influencer sa jeunesse : il fera sa première confession au pied de la grande horloge, dans la salle commune de la maison natale, et non pas dans l'église du village, et il recevra l'absolution d'un prêtre clandestin.

Deux ans plus tard, il fait sa première communion dans une grange, lors d'une messe clandestine, célébrée par un prêtre réfractaire. A 17 ans, il choisit de répondre à l'appel de Dieu : « Je voudrais gagner des âmes au Bon Dieu », dira-t-il à sa mère, Marie Béluze. Mais son père s'oppose pendant deux ans à ce projet, car les bras manquent à la maison paternelle.

Il commence à 20 ans à se préparer au sacerdoce auprès de l'abbé Balley, Curé d'Écully. Les difficultés vont le grandir : il navigue de découragement en espérance, va en pèlerinage à la Louvesc, au tombeau de saint François Régis. Il est obligé de devenir déserteur lorsqu'il est appelé à entrer dans l'armée pour aller combattre pendant la guerre en Espagne. Mais l'Abbé Balley saura l'aider pendant ces années d'épreuves. Ordonné prêtre en 1815, il est d'abord vicaire à Écully.

En 1818, il est envoyé à Ars. Là, il réveille la foi de ses paroissiens par ses prédications mais surtout par sa prière et sa manière de vivre. Il se sent pauvre devant la mission à accomplir, mais il se laisse saisir par la miséricorde de Dieu. Il restaure et embellit son église, fonde un orphelinat : "La Providence" et prend soin des plus pauvres.

Très rapidement, sa réputation de confesseur lui attire de nombreux pèlerins venant chercher auprès de lui le pardon de Dieu et la paix du cœur. Assailli par bien des épreuves et des combats, il garde son cœur enraciné dans l'amour de Dieu et de ses frères ; son unique souci est le salut des âmes. Ses catéchismes et ses homélies parlent surtout de la bonté et de la miséricorde de Dieu. Prêtre se consumant d'amour devant le Saint-Sacrement, tout donné à Dieu, à ses paroissiens et aux pèlerins, il meurt le 4 août 1859, après s'être livré jusqu'au bout de l'Amour. Sa pauvreté n'était pas feinte. Il savait qu'il mourrait un jour comme "prisonnier du confessionnal". Il avait par trois fois tenté de s'enfuir de sa paroisse, se croyant indigne de la mission de Curé, et pensant qu'il était plus un écran à la bonté de Dieu qu'un vecteur de cet Amour. La dernière fois, ce fut moins de six ans avant sa mort. Il fut rattrapé au milieu de la nuit par ses paroissiens qui avaient fait sonner le tocsin. Il regagna alors son église et se mit à confesser, dès une heure du matin. Il dira le lendemain : « j'ai fait l'enfant ». Lors de ses obsèques, la foule comptait plus de mille personnes, dont l'évêque et tous les prêtres du diocèse, venu entourer celui qui était déjà leur modèle.

Béatifié le 8 janvier 1905, il est déclaré la même année, “patron des prêtres de France”. Canonisé en 1925 par Pie XI (la même année que sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus), il sera proclamé en 1929 “patron de tous les Curés de l'univers”. Le Pape Jean-Paul II est venu à Ars en 1986.
Aujourd'hui Ars accueille 450000 pèlerins par an et le Sanctuaire propose différentes activités. Un séminaire a été ouvert en 1986, qui forme les futurs prêtres à l'école de "Monsieur Vianney". Car, Là où les saints passent, Dieu passe avec eux !

 

ars 2011pour plus d'informations

cliquer sur le lien

http://www.arsnet.org

je ne peux y aller pour différentes raisons

mon bras gauche qui n'est pas opérationnel

les 2 chiennes à garder

aussi

en union de prière ma tête est là-bas

où une foule immense était attendue

c'est à ARS que j'ai fait la connaissance de Patrick

c'est à ARS que j'emmenais souvent maman

c'est à ARS que mes grands parents le 4 août se rendaient à pieds au pélerinage

déjà 2 ans

maman s'en allait

déjà 2 ans pour cette vidéo

 Petit Curé je vous reste fidèle même si aujourd'hui

je ne suis pas au rendez-vous

Posté par remiche à 10:33 - Religion