05 décembre 2014

Ecrire contre l'oubli ... Depuis la nuit des temps ...L'importance de l'écriture, son histoire ...

Une petite visite chez mon amie Juliette s'impose.

http://juliettedu03.canalblog.com/

Notre génération a des souvenirs précis sur l'apprentissage de l'écriture, aujourd'hui c'est terminé, plus de porte-plume, les plumes font partie des antiquités et les encriers ne se renversent plus. Mais c'est plutôt la catastrophe ! "Ils et elles ne savent plus lire, ni écrire " même si ce n'est pas la majorité tout de même.

http://www.lexpress.fr/emploi/formation/illettrisme-le-combat-secret-de-2-5-millions-de-francais_1624751.html

porteplume

http://www.businesspme.com/photos/152299/le-porte-plume.html

ensemble-de-plumes-d-ecriture

http://www.lesencriersdejules.com/fr/plume-calligraphie/80-ensemble-de-plumes-d-ecriture.html

encrier965_001

encre-herbin-100-ml-violette-pensee

 

Cette encre qui sentait bon la violette, qui embaumait, les classes, les couloirs de l'école ...

Qu'elle était belle cette écriture !

cahier de chants

 

http://leblogdepapydompointcom.blog50.com/

Je vous offre un document intéressant ci-dessous

http://pharouest.ac-rennes.fr/e221731M/histoire_ecriture/accueil.html

Caricature du monde d'aujourd'hui avec un dessin qui en dit long 

livre673_1216068826_n

 

http://fr.vikidia.org/wiki/Pierre_de_Rosette

 

Image-Mosaique-SousUniversPierreDeRosette

IMF_VIGNETTE_WEB_CHEMIN_2699_1268404407

Cette copie a été réalisée à partir des estampages de la pierre de Rosette. Champollion se la procure en 1818, grâce à un ancien de la campagne d'Egypte. Auparavant il n'avait eu accès qu'à des copies partielles ou fantaisistes.

Champollion_1972

Il peut ainsi étudier cette copie et la comparer avec de nombreux autres relevés, comme le texte de l'obélisque de Philae. Dans un cartouche, il repère le signe solaire de Râ (Rê), un autre signe qu'il savait être MS et deux S : RâMSS, donc Ramsès, ce qui en même temps signifie "Rê l'a mis au monde". Idem pour ThôtMS, Thoutmôsis.

champollion

Après des années de travail acharné, Champollion réussit enfin à percer le mystère du déchiffrement des hiéroglyphes, le 14 septembre 1822. Il s'exclame alors "Je tiens l'affaire !" avant de tomber en syncope devant son frère Jacques-Joseph.

IMPOSSIBLE DE DORMIR

Juliette nous a lancé une idée et je voudrais satisfaire cette idée

DONC

?

Je cherche dans mes archives et je viens de penser "aux bons points" 

Bons_points

image-bon-point

bon-point

Mine de rien ceux-ci avaient une grande importance dans la confiance en soi; rien à voir avec une notation; une vision des choses différente !

La confiance en soi.

« Obtenir plus de confiance en soi », est un vœu de plus en plus souvent évoqué. une demande presque incontournable lors d’une thérapie. Mais pourquoi ?

Le contexte actuel, nous plonge dans un océan d’informations, d’émotions, ou le relationnel et la valorisation de son image semble si importante, que nous pouvons nous sentir parfois démunis face à cette exigence sociétale.

Ne pas avoir confiance, ou avoir perdu sa confiance en soi, cela matérialise une connaissance , un « avoir » perdu, ou insoupçonné. Pourtant qu’est ce que la confiance en soi ?

Souvent j’imagine la confiance comme ce jeu de récompense scolaire , « les bons points », en effet rappelez- vous si vous avez connu cela, suivant les bons résultats, la maitresse offrait un ou plusieurs "Bon point", et lorsque ceux ci étaient suffisamment nombreux, elle échangeait ces bons points pour une image, et ensuite les images pour un stylo flambant neuf.

La confiance en soi, ce n’est pas les bons points, mais l’accumulation des images . En effet les bon points, ce sont les 

expériences positives que l’on accumule, ensuite en fonction de cela , arrive la reconnaissance du monde extérieur, l’image. Cette reconnaissance peut être positive ou négative, en fonction de nos expériences, et de leur interprétation.

L’hypnothérapie, peut vous aider dans cet apprentissage, en recadrant la vision de vos actions, en favorisant votre épanouissement à travers vos expériences, et en vous aidant à prendre conscience de l’accumulation de vos IMAGES, afin de profiter de cette nouvelle confiance en vous , qui n’était peut-être au final,  pas si éloigné de vous, ou tout simplement inexploité.

 Je vais m'arrêter là, car je risque de vous saouler et de vous faire fuir; en fait un petit déclic chez Juliette, me voilà prête à enclencher une vitesse supèrieure, me lancer dans des recherches sans pouvoir m'arrêter...

panneau-stop

 

bon-week-end_049


31 août 2013

Alerte : c'est bientôt la Rentrée !

http://www.service-public.fr/actualites/00205.html

le temps passe très vite

et

il va falloir se préparer pour la Rentrée

cette année 2013 /2014

je rentre en 6ème, oui je ressors mon cartable, mes crayons et des cahiers

vous pensez que je plaisante

point excla pour rémi

pas du tout

je vais reprendre le chemin du collège avec joie et détermination

vous saurez pourquoi si vous êtes sages

je souhaite donc une bonne Rentrée, aux petits, moyens, grands et plus grands

en route5acd35c8

image du web sur un blog fermé

&

pour terminer en beauté

avant de vraiment attaquer cette nouvelle rentrée

écoutez


Bon dernier week-end avant la reprise et n'oubliez pas qu'il faudra plus que jamais "manier la langue de Molière" qui appartient à notre culture "française" qu'il nous faut sauver .

http://francographie.fr/la-langue-de-moliere/

http://fr.wiktionary.org/wiki/langue_de_Moli%C3%A8re

 

Posté par remiche à 08:31 - Education nationale
Tags : , , ,

27 juin 2013

Un clin d'oeil qui a de l'importance pour moi, et pour d'autres !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Joubert_%28moraliste%29

« Enseigner, c’est apprendre deux fois.  »

de Joseph Joubert

http://blogs.rpn.ch/classebob/citations/

« Enseigner, c’est influencer une vie pour toujours »

(Anonyme)…

enseigner20121212-234554

Photo : © Association Toutes à l’Ecole


Qu'as tu appris à l'école Graeme Allwright
 
Alors oui, j'ai aimé, adoré enseigner, je sais que pour certain(e)s le verbe adorer ne devrait pas être utilisé ici, tant pis, je persiste et signe, j'ai adoré, comme j'adore les fleurs, les arbres...et aujourd'hui je suis comblée parce que ma relève est assurée et cela me donne des ailes, je serais presque prête à voler, même avec mon petit péroné qui j'espère ne me fera pas le coup d'être encore fracturé le 28 juin prochain !
C'est bientôt la fin d'une autre année scolaire 2012 / 2013 s'achève, souhaitons que 2013 / 2014 s'annonce sous de bons auspices .
Quelques petits poèmes en cliquant sur le lien

barre de séparation avec une rose

mes 3 collèges
1/ Monsols (69)

collège de monsols819092665

1971 / 1972

depuis il a été entièrement reconstruit

mais aucun lien sympa

2 / Beaujeu (69)

1972 / 1984

DSCN5860

DSCN5795

DSCN5861

ces photos un jour de retrouvailles le 27 / 10 / 07

3/ mon dernier collège

Belleville (69)

1984 / 2004

l'histoire du "final" est connue

http://www2.ac-lyon.fr/etab/colleges/col-69/emile-zola/

après mon départ il a été entièrement rénové

et

accessible "handicap"

@

dernière constatation

il y a des collèges avec des sites très à jour, d'autres "rien" ...juste adresse, téléphone, et je pense que c'est dommage

04 juillet 2012

Déjà une bonne nouvelle du matin que je partage ici ! La suite à l'instant 16:25 !

affiche_rb

ruyblas

théatre victor t 1

plan a et alphabet _n

le téléphone vient de sonner

Marilyn

soutenait son mémoire ce matin

&

c'est tout bon

elle n'a eu que des compliments

qu'elle méritait

je tairai la bonne note par discrétion pour elle

BRAVO

maintenant il reste encore à attendre le 9 juillet mais avec plus de sérénité pour le résultat final CAPES

!

images du web

nous n'aurons pas à attendre le 9 juillet

les résultats sont là

Marilyn a réussi

&

avec un bon classement

elle vient de m'appeler en pleurant de joie

 

joie



Posté par remiche à 11:02 - Education nationale
Tags : , ,

19 mars 2012

Un peu de dictée ....nostalgie !

ecole-a-l-ancienne-2

1/

La «dictée de Mérimée»

Un bon tour à jouer à vos amis, qui parleront un peu trop haut de leur science.  Faites-leur faire la dictée que Prosper Mérimée proposa à Napoléon III, durant un séjour à Fontainebleau:
. .

Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Saint-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veaux et les cuissots de chevreuils prodigués par l'amphitryon, fut un vrai guêpier.
Quelles que soient, quelque exiguës qu'aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu'étaient censés avoir données à maint et maint fusilier subtil la douairière ainsi que le marguillier, il était infâme d'en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis et de leur infliger une raclée, alors qu'ils ne songeaient qu'à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.
Quoi qu'il en soit, c'est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s'est laissé entraîner à prendre un râteau et qu'elle s'est crue obligée de frapper l'exigeant marguillier sur son omoplate vieillie.
Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara suivie d'une phtisie et l'imbécillité du malheureux s'accrut.
«Par St Hippolyte!  quelle hémorragie!» s'écria ce bélître!  À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l'église tout entière.

http://www.legrenierdebibiane.com/trouvailles/dictees/merimee.htm

les_doigts_plein_d_encre_de_doisneau

2/

dictée pour les nuls jpg

http://www.leparisien.fr/espace-premium/culture-loisirs/dur-dur-la-dictee-pour-les-nuls-18-03-2012-1911201.php

Et vous tentez la dictée pour les Nuls

Jules et Marcel
Dix-sept mars mille neuf cent douze à . Devant le numéro quatre-vingt du boulevard Haussmann, un intrigant hourvari s’est fait entendre : les passagers d’une automobile De Dion-Bouton bleu sombre et quelque dix à douze passants se sont lancé des injures et des anathèmes déplacés. La voiture est partie en trombe, et les passants se sont regardés stupéfaits : le conducteur et les passagers n’étaient autres que Jules Bonnot et sa bande !
Sur le trottoir d’en face, un jeune homme aux cheveux de jais a poursuivi son chemin, frôlant des rhododendrons, des cattleyas, puis des forsythias jaune paille qu’il abhorre car l’asthme obstiné l’assaille à leur contact.
Son penchant naturel pour le songe l’a poussé à confier à quatre cent vingt pages une histoire d’âme qu’annihilent parfois les transports amoureux. Il s’en va rue Madame, chez son éditeur. Mais, sous ses pas, tant de rues se sont succédé qu’il s’est égaré, ainsi que nous nous perdons parfois dans ses phrases labyrinthiques…
« Pour mon titre, se dit-il, j’abandonne la métaphore des stalactites créées par les âges, je veux sur ma couverture une image à caractère autrement fort : Le Temps perdu ! Puis j’écrirai Sodome et Gomorrhe. Dans cent ans, on me lira encore ! »
Rue Madame, l’éditeur André Gide a dit non. Un mois et demi plus tard, Jules Bonnot est tombé sous les balles ; et Gide avait tort. Marcel Proust – tout le monde vous a reconnu – on vous lit aujourd’hui, et dans cent ans, on vous lira encore.
Jean-Joseph Julaud

polkamagazine

http://www.polkamagazine.com/6/le-mur/robert-doisneau/265

images et textes du web

&

maintenant

à vous d'essayer , de prendre un petit moment pour tester où vous en êtes

!

c'est effrayant ce qui s'observe de nos jours

le langage "sms" est mortel , il y a les défenseurs de l'orthographe dont je fais partie et il y en a d'autres qui soit disant veulent "réformer" mais c'est un vrai massacre ; je suis outrée de voir par exemple des écrits sur un réseau social , je suis révoltée , mais je me tais car mes reproches sont mal vus

@ voilà un vaste débat @

note dédicacée à

Raymond qui a fait copier des pages du dictionnaire , quand il était surveillant & maître d'internat au Collège de Beaujeu , à ses élèves

Marilyn avec une expérience récente vécue sur le terrain : la dictée préparée (élèves de 5 ème)

*

pour terminer en beauté

la pensée du jour

1903

12 janvier 2012

Folie de l'Education dite Nationale !!

Valeur humaine ajoutée, c'est à pleurer..!

poème d'une enseignante

http://sauvons-lecole.over-blog.com/article-31957228-6.html#anchorComment

Monsieur Le Président, merci de lire ce message:

Un p'tit bonheur sur une page,
Une douceur pour l'Education Nationale.

Je le confie à la toile,
La grande toile du progrès,
Afin qu'il tisse les voiles
De la solidarité,
Et qu'il rayonne aux ondes..
De l'humanité.

Je suis Professeur des Écoles
Dans un petit village de l'Eure,
Trois cents âmes y demeurent,
Et vingt-six élèves à l'école..
Une classe, dite « unique »,
Mais cinq cours, dits multiples

Dans cette école une chance,
Un p'tit morceau de bonheur,
Qui s'écrit avec ces trois lettres :
Employée de la Vie Scolaire.. .

Pour l'Éducation Nationale,
Un p'tit bonheur, c'est pas banal,
Un léger baume sur le cœur
De cette Grande Dame
Un peu bancale !

Notre bonheur, c'est Géraldine,
En silence elle participe
A la guérison d'la Grande Dame
Elle est une Valeur Ajoutée HUMAINE rentabilité,
Et c'est du bonheur assuré !

Dès le matin, elle s'active,
C'est sur le net qu'elle s'incline
Les courriers, les notes de service,
Toutes les infos de l'inspectrice,
Et celles de l'Académie.

Mes mots notés au brouillon,
Les comptes rendus de réunion,
Tapés, imprimés, photocopiés,
Enveloppés, adressés, timbrés,
Prêts à être distribués

Encadrés, les derniers dessins des CP,
Affichés, sinon à quoi bon dessiner ?
Un CM vient montrer son texte sur le musée,
Elle l'aide à le recopier, à taper sur le clavier..
Afin de ne pas gêner, le travail commencé,
Un autre enfant vient finir avec elle l'exercice,
Elle explique et décortique, redonne de l'énergie

Rangée la bibliothèque,
Notés les livres prêtés,
Elle prépare la maquette,
La une du journal scolaire
Ah! Notre petit journal "Magique", ils l'ont appelé
Quel travail de fourmi,
J'y passerais des nuits ?

Sonne la récréation, une mi-temps pour souffler,
Elle me rejoint, souriante, à la main nos deux cafés,
Quelques chaudes gorgées, entre deux conflits à régler,
Des solutions à trouver, des mots à reformuler,
Une écorchure à soigner, une blessure à consoler
Et puis c'est reparti !
Sur les chemins de la connaissance,
Vaincre ainsi sans cesse l'ignorance,
Avec labeur, effort, sérieux,
S'ouvrir l'esprit, être curieux.
Ne pas oublier l'insouciance,
De tous ces êtres en enfance,
La bonne blague ! On la mettra dans le journal,
Les bons gags, et les rires, c'est vital !

Dans les pots
Les peintures sont bien préparées,
Quatre enfants sur un chevalet,
Deux à l'ordi pour recopier,
Les autres en dessin sur papier,
Sans elle, jamais
Ce ne serait si bien géré.

Le soir, coup de fil
C'est Géraldine,
A sa voix, je perçois,
Une blessure qui abîme
Écoute, me dit-elle c'est à pleurer !
Du «Pôle Emploi» j'ai reçu un imprimé,
Dans quelques semaines, c'est marqué,
Votre contrat est terminé
Ils me demandent ce que j'ai fait,
Pour trouver un futur emploi..

Sa voix se fêle «J'ai... un emploi!»
Ils me demandent ce que j'ai fait,
pour me former, pour m'insérer,
Sa voix se gèle. puis accélère : «Je suis formée,
depuis trois ans, j'me sens utile, insérée et c'est varié,
pas bien payé, mais j'veux rester!»
Sa voix s'étrangle c'est à pleurer
Ils me demandent mes compétences,
C'que j'ai acquis, que vais-je répondre ?
Il y a l'espace d'UNE LIGNE
UNE LIGNE. mais tu te rends compte !

J'ai honte, honte il aurait fallu UNE PAGE
Au moins UNE PAGE pour répondre,
J'ai honte, honte pour notre Grande Dame
Pour ceux qui l'ont créée, l'ont fait évoluer,
Qui a tant appris aux enfants,
Qui a tant encore à leur apprendre..

Et Géraldine ???
On n'lui dira même pas MERCI
Bien sûr, pas de parachute doré,
Et même pas d'indemnité!
Ils lui précisent Oh!... comme ils disent
D'étudier ses droits pour le R.M.I.
Elle a raison c'est à pleurer ! !
Alors qu'on demande chaque jour,
A nos élèves de dire «Bonjour»
De dire «Au revoir» et. «Merci»
De s'respecter, d'être poli
Comme vous dites, Monsieur Sarkozy
Que vais-je dire, à la p'tite fille,
Qui l'autre jour, près de moi, s'est assise,
Et, tout fièrement, m'a dit :« Tu sais, Maîtresse,
moi, quand j'serai grande,
J'irai au collège, comme mon grand frère,
J'irai au lycée, j'passerai mon bac,
Et je ferai comme Géraldine! »
Je sursaute

Mon coeur se serre

C'est à pleurer.

C.Picavet
Professeur des écoles
à l'école des Livres Magiques Saint-Grégoire du Vièvre (Eure)

En hommage à toutes les Géraldine, Florence, Sabrina, Laurence,
Elodie, à tous les Philippe, Sébastien, et bien d'autres qui ont valorisé
mon travail, et participé à la guérison d'la Grande Dame
qui est encore bien malade

Je ne crois pas à la peur, je crois à la force et à la magie des mots,
Et pour garder notre bonheur, il suffirait de quelques Euros
Quel patron, quelle entreprise, après trois ans de formation, jetterait
son salarié, pour en prendre un autre, recommencer ?

Quel jardinier,
quel paysan, brûlerait sa récolte mûre, après avoir semé, soigné ?
Je n'ai pas fumé la moquette,
Je veux seulement que l'on arrête de prendre les gens pour des pions,
Qu'on arrête de tourner en rond !
Torpillé le «Chagrin d'école» en mille miettes de BONHEUR !

En l'honneur de tous ces p'tits bonheurs…
INONDONS LE NET
les amis, les décideurs,
les chômeurs, les travailleurs,
les directeurs, les inspecteurs,
employés et professeurs,
députés, ministres,
rmistes ou artistes,
chanteurs, compositeurs, rappeurs, slameurs,
radios, journaux, télés,
et à tous ceux qui sont parents d'un enfant
enfin à chaque être humain de ce pays
qui j'espère un jour dans sa vie,
a bénéficié d'un peu de bonheur,
de cette Valeur Ajoutée
HUMAINE rentabilité,
dans le giron de la Grande Dame.

P.S.: Ironie.. A la rentrée, c'est presque sûr
Notre petite école rurale
Sera dotée d'une Valeur Matérielle Ajoutée,
Des fonds ont été débloqués,
Huit ordinateurs et un tableau interactif
Nous serons à la pointe du progrès ! Et pour cela, je serai formée !
Mais, qui m'aidera à installer, et à gérer, sans Valeur Humaine Ajoutée ?

A LIRE, PUIS A TRANSMETTRE !

M E R C I ! ! !

Ce n'est pas la 1ère fois que l'Éducation Nationale, autrement dit l'État, se déshonore !!
A faire suivre le plus possible

rose livre fb _n

j'ai mis une belle image qui m'a été offerte

et ce pour faire digérer ces énormités

vous pouvez faire un copier/coller du texte et le diffuser ailleurs

inonder tous les supports possibles

car

c'est inadmissible

vous pouvez aussi voir le blog dont j'ai indiqué le lien au début

je viens de le découvrir

!

en ce qui me concerne , je ne suis guère étonnée de ces "folies" car

j'ai connu, j'ai vécu mais malheureusement je n'ai pas vaincu

larmes

Tatiana

22 juin 2011

NON ! à cette folie !

Source : Le Figaro

14.000 postes supprimés dans l'Education nationale en 2012

L'Etat supprimera au total 30.401 postes l'an prochain. Ses dépenses, hors dette et charge de pension, baisseront de 0,11%.

L'État supprimera très exactement 30.401 postes l'an prochain, selon un rapport de Bercy transmis aux parlementaires. C'est moins qu'en 2011 (31.538) et que ce qui était prévu initialement (33.000). Cet écart est dû à des départs à la retraite seront un peu moins nombreux en 2012.

Dans le détail, l'Éducation Nationale supprimera 14.000 postes. Mais sans fermer de classes dans le primaire. La Défense perdra 7462 emplois. L'Intérieur verra lui ses effectifs se réduire de 3621 postes. Cette «hiérarchie» de l'effort est logique: l'Éducation, la Défense et l'Intérieur concentrent les plus gros bataillons de fonctionnaires. Pour respecter la règle du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux au niveau global de l'État, le gouvernement se doit de demander un effort à ces ministères-là.

Le gouvernement poursuivra en 2012 sa politique de rigueur. Les dépenses de l'État, hors dette et charge de pension, baisseront de 0,11% en 2012. Une dizaine de ministère verra ses dépenses diminuer.

Malgré cela, la dette publique atteindra 86,9% du PIB en 2012. Soit un peu plus que prévu initialement (86%).

 

LIRE AUSSI :

» Moins de suppressions de fonctionnaires en 2012

» Fonctionnaires : l'âge effectif de départ en retraite recule

» Education : polémique sur les suppressions de postes

Posté par remiche à 10:30 - Education nationale