06 septembre 2012

En panne d'inspiration, neurones en mode "déconnexion" ....mais quelques propositions littéraires !

aussi je vais vous inviter à lire

1

" Pour saluer MAGNAN"

Entretiens

Flore Naudin

Pierre Chavagné

EDISUD

MAGNAN

j'ai acheté ce livre à Manosque le 18 août 2012

je l'ai lu très vite

il est passionnant

quand je lis un livre, j'ai pour habitude de prendre des notes

je vous en offre quelques unes qui appartiennent à Pierre MAGNAN

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Magnan

" il n'y a qu'un individu que j'ai aimé, bien que je le déteste, et c'est la vérité, c'est Céline"

" Stendhal, je l'ai d'abord eu en aversion..."

" Pour moi, Giono a été un professeur de génie."

" Ah ! La ramette de papier vert ! Je la guignais depuis un moment, celle-là !....C'est peut-être cette ramette de papier.........qui a conditionné ma vocation..C'est possible !"

" je suis obligé de m'admirer ! "

"...invité à Apostrophes..C'était considéré comme une consécration. Mais j'ai tout de suite compris que je n'étais pas à ma place. A l'entrée du plateau de l'émission, il y avait une grosse femme qui fumait cigarette sur cigarette, talent chez Flammarion, chez Gallimard...Elle a été partout. Elle s'appelait Françoise Verny. Elle m'a hélé : "Eh, petit ! Viens ici !" J'arrive devant elle, elle se penche à mon oreille et me dit : " T'en fais pas, petit, c'est tous des cons!"

" Pivot aussi m'a écrasé. Littéralement. Alors qu'il interviewait Gilles Lapouge et qu'il ne m'avait pas encore adressé la parole, il m'a interpellé : "Au fait, Giono, c'était votre copain ? " Jamais entendu une ânerie pareille....Mais je me suis vengé cruellement.

"Quand j'ai connu Giono, j'avais 14 ans, il en avait 42 ! Et il était mondialement connu ! Comment pouvait-il être mon copain ? Pivot aurait mieux fait de réfléchir ! "

Apostrophes : émission du 7 mars 1986

.....

je ne peux pas tout reprendre ici, je risque de vous fatiguer, mais Raymond a aussi lu et s'est régalé

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20120501.OBS7423/pour-saluer-pierre-magnan-la-mort-d-un-conteur-provencal.html

nous sommes allés à Forcalquier, dans le café où P. Magnan prenait son petit-déjeuner

http://www.hauteprovenceinfo.com/30042012Le-cafe-du-Bourguet-agrave-Forcalquier--jardin-secret-de-Pierre-Magnan.media?a=259

P.Magnan est décédé le 28 avril 2012, 1 mois avant la sortie de ce livre

http://www.librairiesoleilvert.com/article-32910884.html

 

2

Pierre Rabhi

"La part du colibri

L'espèce humaine face à son devenir "

la part du colibriun autre livre tout petit & très vite lu

vous vous souvenez peut-être de

" Tous candidats"

?

3

pour terminer

"Les bateliers du Rhône"

de

Françoise Bourdon

les bateliers du rhone_

j'ai trouvé aussi ce livre extraordinaire

vous devinez pourquoi il a attiré mon regard

avec ce Rhône qui a "inondé" mon jeune temps

5 avril 2012 Terres de France
Il aura suffi d'un moment d'inattention dans l'épais brouillard qui parfois enserre le fleuve. Un jour terrible de 1830, Jérôme Sénéchal, batelier du Rhône comme l'ont été son père et son grand-père avant lui, disparaît avec son train de "barques" et leur chargement. Une famille, Manon sa femme et Antoine leur très jeune fils, sombre dans la ruine. Manon et Antoine devront se bâtir une nouvelle vie à Caderousse. Du bagne de Toulon aux vignes de Châteauneuf-du-Pape, les destins s'entrecroisent à une époque où les femmes rebelles étaient montrées du doigt. Eternel recommencement entre deux mondes, celui de l'eau et celui de la terre, dans une Provence détentrice de lourds secrets.

P1020974

 

Posté par remiche à 09:06 - Livre - Permalien [ #]
Tags : , ,