31 décembre 2007

Bonne Année 2008

Bonne Année 2008
Vidéo envoyée par syssoubdr

Bonsoir à tous et toutes , dernières heures de 2007...je pensais vous pondre un chef d'oeuvre, mais la biennale des arts de Lyon m'a complètement chamboulée. Aussi merci à Dailymotion pour cette belle vidéo ! pleine de bonheur et de joie pour franchir le nouvel an. Bises à tous et surtout bonne santé.

Posté par remiche à 19:19


30 décembre 2007

Coluche - misere

Coluche - misere
Vidéo envoyée par GMRedskins

http://youtoo.c.la http://redskins.c.la Coluche chante Misère

Posté par remiche à 22:50

Coluche - La Publicité

Coluche - La Publicité
Vidéo envoyée par Maxtmime

Pour moi le meilleur sketch de Coluche: La Publicité! Tout simplement excellent!! Et tant que l'on est dans la pub, un site pour gagner des euros et plein de cadeaux: http://www.eurokiddies.com/index.php?referer=8674

Posté par remiche à 22:42

Coluche - les hommes politiques

Coluche - les hommes politiques
Vidéo envoyée par Lenerver

Une petite série...toujours d'actualité...

Posté par remiche à 22:40

28 décembre 2007

Bientôt la fin 2007....

Ceux qui sont venus me rendre visite ces jours-ci , ont pu constater mon instabilité en ce qui concerne la présentation de mon blog !

1/ jamais satisfaite du modèle mis en place.

2/ je n'arrive pas à faire un beau titre avec images.

3/ je voudrais insérer une horloge : screugneugneu...(cf .Dunia)

4/ce matin un petit tour sur les blogs...pour présenter mes voeux.

5/ des malheurs ici ou là en cette fin d'année (lus sur des blogs)

6/ pas beau ce temps gris, ciel bas, humidité ...qui incite à broyer du noir !

7/ 2007 va s'achever....ouf !!!

8/ 2008 avance à grands pas ???? P1030931Lumi_re_Villeurbanne_8_12_07Les lumières de Noêl vont s'éteindre....plumeUne plume divine écrit notre vie, songeons à la faire belle !

Posté par remiche à 11:33


27 décembre 2007

Heureux qui comme Ulysse...un nouveau blog...à découvrir.

dolonpalladiumachille_4http://eldorad-oc.midiblogs.com/

Célèbre héros grec, roi légendaire d'Ithaque, Ulysse ou Odysseus (OdusseuV) était le fils de Laërte et d'Anticlée. Toutefois des traditions postérieures prétendent que Sisyphe, en visite à Ithaque, se serait tombé amoureux d'Anticlée, alors déjà fiancée à Laërte, et aurait engendré Ulysse. Avec son grand-père maternel, le célèbre voleur Autolycos, fils d'Hermès, il participa sur le mont Parnasse à une chasse au sanglier qui le blessa d'un coup de défense. La cicatrice qu'Ulysse gardera à la jambe lui permettra d'être reconnu par Euryclée, sa nourrice. On dit aussi que c'est ce singulier grand-père qui avait choisi le nom Odysseus qui signifierait "celui qui est agacé" et lui prédit qu'il serait aussi roué que lui.

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine

Posté par remiche à 22:09

26 décembre 2007

26 décembre 2007...un Noël de plus , un de moins...

Le post "Amadéus" je l'ai choisi pour la beauté , d'un lendemain nostalgique.

Ainsi va la vie, les jours passent malgré nous, le temps ne s'arrête pas, nous ne pouvons pas arrêter les aiguilles....mon grand'père me chantait petite souvent cette chanson, elle reste dans mon coeur , toujours aussi belle  toujours aussi vraie.

Berthe Sylva
ARRÊTER LES AIGUILLES


Riches ou pauvres quoi qu'on fasse sur la terre
Notre existence est une chose éphémère
Et des pendules le tic tac incessant
Semble nous dire "tout passe avec le temps"
Voici l'enfant qui vient de venir au monde
Sa mère penchée vers sa petite tête blonde
Vers la pendule placée près de son lit
Jette un regard et soucieuse se dit:

Si l'on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
Nos petits enfants si mignons, si gentils
Ne grandiraient pas pour déserter leur nid
Lorsqu'à vingt ans un jour ils se marient
Sans un regret, ils partent, et vous oublient
Et les mamans dont ils brisent l'espoir
Pensent: on voudrait près de soi toujours les avoir
Restez petits garçons ou petites filles
Si l'on pouvait arrêter les aiguilles

Un malfaiteur, pour expier son crime
Est condamné au châtiment ultime
Dans sa cellule, il entend ses gardiens
Dire tout bas, "Ce sera pour demain"
Le lendemain il voit que l'aube se lève
Et ses idées se brouillent comme dans un rêve
Il est secoué de terreur et de remords
Et dit tremblant sentant venir la mort

Si l'on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
Je n'aurais peut-être pas lorsque sonnait minuit
Commis le crime dont je vais être puni
Il a suffit d'une fatale minute
Pour que d'un homme je devienne une brute
Mais quoi voici l'horloge de la prison
Qui sonne le glas de la séparation
Plus qu'un espoir, mon Dieu pour ma famille
Si l'on pouvait arrêter les aiguilles

Dans les campagnes ainsi que dans les villes
Règne le calme, et chacun vit tranquille
Sans se douter qu'un orage gronde au loin
Pour bouleverser la paix du genre humain
Un peu partout, en Europe, en Afrique
Les noirs dessous de l'infâme politique
Sèment la guerre, horreur de tous les temps
Que nul ne peut arrêter et pourtant


Si l'on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
On entendrait plus le tocsin sonner
Pour enlever nos fils à leurs foyers
Quand à l'instant ou tous les bras travaillent
Quoi de plus triste que l'heure des batailles
Peut-être qu'un jour retrouvant sa raison
L'homme maudira la guerre et ses passions
Plus de tueries, ni d'hommes qui fusillent
Si l'on pouvait arrêter les aiguilles

Tous emportés par l'effroyable ronde
Les années passent si vite pour tout le monde
Que l'on se dit: Pourquoi se jalouser
Se faire tant de mal au lieu de s'entraider
Deux pauvres vieux, usés, cassés par l'âge
Sentant venir l'heure de grand voyage
Encore unis, comme dans leur jeune temps
Dans un baiser, disent en s'enlaçant:

Si l'on pouvait arrêter les aiguilles
Au cadran qui marque les heures de la vie
Nous n'aurions pas la triste appréhension
D'entendre l'heure de la séparation
Après avoir passé toute une vie
A nous chérir sans aucune jalousie
Le coeur bien gros on ne devrai pas penser
Qu'un jour hélas, il faudra nous quitter
Vivons d'espoir, à quoi bon se faire tant de bile
Puisqu'on ne peut pas arrêter les aiguilles.atylia_horloge_autocollante_sejour_pt_450horloge_originale_mecanisme_450

Posté par remiche à 15:54

AMADEUS

AMADEUS
Vidéo envoyée par MONPOYON

Amadeus (1984) Mozart: Symphony n 25 (Allegro con brio) Né à Salzbourg, qui est à l’époque la capitale d’une principauté ecclésiastique allemande, Mozart est le fils d’un compositeur allemand, Leopold Mozart (1719 - 1787), vice-maître de chapelle à la cour du prince-archevêque de Salzbourg, et de son épouse Anna Maria Pertl (1720 - 1778). Mozart au clavecin, son père et sa soeurWolfgang est le septième enfant du couple. Trois enfants sont morts en bas âge avant la naissance de sa sœur Maria Anna (surnommée « Nannerl », née en 1751), et deux autres sont encore morts entre la naissance de cette sœur aînée et la sienne. Il est baptisé Joannes Chrysost[omus] Wolfgangus Theophilus. Theophilus signifiant « aimé des dieux » a des équivalents allemand (Gottlieb), italien (Amedeo) et latin (Amadeus). Il est cependant certain que Wolfgang Amadé n’a jamais été appelé « Amadeus » de son vivant. Mozart révèle des dons prodigieux pour la musique dès l’âge de trois ans : il a l’oreille absolue et certainement une mémoire eidétique (à quatorze ans, il aurait parfaitement retranscrit le Miserere de Gregorio Allegri, morceau qui dure environ 15 minutes, en ne l’écoutant qu’une seule fois). Ses facultés déconcertent son entourage, et incitent son père à lui apprendre le clavecin dès sa cinquième année. Le jeune Mozart apprend par la suite le violon, l’orgue et la composition. Il sait déchiffrer une partition et jouer en mesure avant même de savoir lire, écrire ou compter. À l’âge de six ans (1762), il compose déjà ses premières œuvres (menuets KV.2, 4 et 5 ; allegro KV.3).

Posté par remiche à 13:45

24 décembre 2007

Petit papa noel star ac 4 grégory

Petit papa noel star ac 4 grégory
Vidéo envoyée par missjulol

...Il n'est plus là pour chanter.. Que cette nuit de Noël soit belle pour tous les petits et grands enfants.

Posté par remiche à 22:24

23 décembre 2007

NANA MOUSKOURI "Minuit, Chrétiens"

NANA MOUSKOURI "Minuit, Chrétiens"
Vidéo envoyée par Ultra_White_Forever

Nana Mouskouri chante "Minuit, Chrétiens"... Elle y met tout son coeur... JE DEDIE CE BEAU CANTIQUE A MON PAPA QUI AURAIT 90 ans en février 2008...qu'il a souvent chanté , petit, enfant de coeur à MARDORE (69) et à vous tous en attendant Noêl , quelque soit notre vie, notre destin, à ceux qui sont seuls, ceux qui souffrent, ceux qui n'ont pas le coeur à la fête mais qui continuent comme moi d'espèrer. BON NOËl..et à tous ceux qui ont encore la joie d'être entourés...

Posté par remiche à 10:58